Skip to main content

Huault ExtraitRevuePoisson (recherche pour L'Île errante)

La première chose que je peux vous dire…

Mickaël Soutif

Revue #84

Février 2022

La première chose que je peux vous dire…

La première chose que je peux vous dire c’est la chance que j’ai de pouvoir contempler la mer chaque matin, de me remplir de son énergie, de me perdre sur sa ligne d’horizon, m’évadant un instant dans un voyage imaginaire. Je prends ensuite une bonne bouffée d’air, comme pour stimuler mon inspiration et je me mets au travail.

"L'Île errante", recherches

Soutif Revue interieur1

Soutif Revue interieur2

Au sommaire

  • Recherches d'images pour "L'Île errante"
  • Bio-bibliographie
  • Le questionnaire ludique ! [extraits des réponses]
    • Un auteur fétiche ? 
      Gaétan Soucy.
    • Un coup de cœur artistique récent ?
      Jan Svankmajer.
    • Un son ou une musique ?
      "Construção", d'Olivier Mellano.
    • Un agacement ?
      Trop de mails.
    • Un oloé* ?
      Au chaud et à l'abri…
      * Oloé : "espace élastique où lire où écrire", mot créé par Anne Savelli dans son livre Des oloés (publie.net, 2020).

Édito

Mickaël Soutif est le lauréat 2021 de l’appel à projets "Littérature Jeunesse" proposé par la Ville de Cannes, La Marelle et le Festival du Livre de Mouans-Sartoux, avec le soutien financier de la Drac Provence­–Alpes–Côte dʹAzur.

Il est venu avec un projet bien particulier qui raconte la naissance d’un monstre marin né d’un égo surdimensionné et portant sur son dos l’attraction terrestre. Il est ici question de décors marins, d’île perdue, de légendes et de mythes maritimes : le cadre de la résidence, accueillie au sein même de la Médiathèque Noailles de Cannes, s’y prête plus que jamais.

Couleurs vives, modelages singuliers, reliefs et autres décors – tel est l’univers plastique de Mickaël Soutif qui a souhaité, pour cette résidence de création, se concentrer sur les "maux de l’égo" : l’orgueil, l’égoïsme, le narcissisme.

"Dans plusieurs récits médiévaux, des marins débarquent sur une île bien particulière : il s’agit en réalité d’une baleine, dont le dos est recouvert de sable et où de la végétation a poussé… Mais lorsque les marins allument des feux sur l’île, la baleine s’enfonce avec eux au fond de la mer, sans leur laisser le temps de comprendre leur méprise. En m’inspirant de ce mythe, j’ai imaginé une île, qui prendrait la forme d’un monstre marin, portant sur son dos une pierre précieuse, au pouvoir extraordinaire : celui d’attirer à soi tout ce que l’on désire. La pierre se révélera être la matérialisation de l’attraction terrestre. En remontant à la surface de l’eau, le monstre dévoilera la pierre scintillante, posée sur son dos, comme un phare brillant sur une île perdue en mer, attirant à elle toutes les convoitises…"

Bienvenue, Mickaël ! Larguons ensemble les amarres le temps de cette résidence !

Géraldine Attias
La Marelle, février 2022

La revue radiophonique


La "revue radiophonique", enregistrée en studio à Marseille, puis diffusée sur les ondes de Radio Grenouille et en podcast sur la plateforme Transistor.

Informations

Renseignements techniques

Cette revue est disponible dans sa version papier ou en ligne, au format .pdf téléchargeable.

La revue de La Marelle