Aujourd’hui, Emma a 90 ans. Elle a vécu beaucoup de choses, des histoires d’amour, de grands plaisirs, des bonheurs simples. Elle n’en revient pas d’être encore vivante. Après tout, elle aurait pu avoir, des accidents, des maladies. Elle a connu la guerre. Des guerres. En plusieurs occasions, elle a pris les armes. Mais elle est toujours là.

Livre numérique

Martin Page & Samuel Jan

Emma et la nouvelle civilisation

Conte en mouvement

 

Septembre 2015

Une typographie mouvante, émouvante…

Une vieille femme en prise avec les difficultés de son âge. Tout est une lutte. Elle est touchée par des maladies, elle prend des médicaments. Le passé est plus présent que le présent. Sa mémoire se détériore. Mais tout n’est pas triste. Elle refuse que son âge soit une tragédie. « C’est simplement un changement de civilisation », se dit-elle. Ces dégradations sont en fait des nouveautés. Et elle compte bien apprendre à utiliser sa vieillesse…

Dans Emma et la nouvelle civilisation, à l’image de la santé physique et mentale de la vieille dame, les lettres se dégradent, créent de contresens, perdent un bout, reviennent parfois à leur état normal ou garde des traces de ces transformations.

Une histoire courte et tendre où les mots, les lettres et les phrases s’animent pour suivre la vie et les sensations d’une vieille dame attachante.

Emma et la nouvelle civilisation est le résultat d’une résidence à La Marelle, où Martin Page et Samuel Jan ont séjourné en janvier et février 2015 en tant que lauréats de l’appel à projets pour une résidence d’écriture numérique portée par La Marelle et Alphabetville (et jusqu’en 2015, les éditions Le Bec en l’air), avec le soutien de la Drac Paca (dispositif d’aide aux résidences).

Extrait

Un aperçu « statique » de ce texte qui doit se lire « en mouvement » !
Voir l’aperçu du livre dans la vidéo plus bas.

 

Emma sort de son lit. Elle constate qu’elle n’arrive plus à lire l’heure sur l’horloge de la cuisine. Sa vue a encore baissé. Le flou transforme son environnement familier. Les objets deviennent mouvants, ils prennent vie, on dirait des plantes exotiques et des animaux. Emma trouve ça beau. Et puis, depuis que sa myopie s’est accentuée son appartement est beaucoup plus propre et plus grand.

­[…]

­Emma entend mal : ce n’est pas grave, elle comble les vides dans les phrases qu’on lui dit. Elle imagine les mots qu’elle n’a pas compris. Ça rend les conversations plus originales. 

­[…]

Pour le petit-déjeuner, Emma mange un quartier de clémentine. Elle a faim mais elle a faim de petites choses. Elle aime dévorer des choses minuscules. Elle mange des miettes de gâteaux comme si c’était des festins. Elle râpe la surface d’un carré de chocolat avec un couteau, et c’est une fête. Chaque saveur prend une importance considérable. Le moindre grain de sucre la bouleverse. Elle connaît l’explication de ce phénomène : les aliments sont gorgés de souvenirs et de fantômes. 

Les auteurs en bref

Né en 1975, Martin Page passe sa jeunesse en banlieue sud de Paris. Étudiant dilettante, il ne fait que des premières années : il étudie le droit, la linguistique, la psychologie, la philosophie, l’histoire de l’art et l’anthropologie. Son premier roman, Comment je suis devenu stupide, est publié en 2001. Il écrit également pour la jeunesse. Il a depuis écrit une vingtaine de livres, plus une douzaine en littérature jeunesse, qui sont traduits dans une quinzaine de pays.

Né à Rennes en 1982, Samuel Jan est diplômé de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en Communication Graphique (2006). Il est graphiste indépendant ainsi que développeur travaillant pour des supports numériques et imprimés. Il réalise des sites Internet, des animations (cartes de vœux, bannières), DVD vidéos, cd-roms ainsi que de l’identité visuelle et de l’édition. Attaché aux nouvelles technologies comme aux plus anciennes, il participe aux ateliers de codes créatifs à Nantes et imprime sur les presses du Musée de l’imprimerie de Nantes.

Commentaires et critiques

Informations

Renseignements techniques

Ce livre est actuellement uniquement disponible dans sa version téléchargeable.

  • Matériel recommandé
    Tous supports et dispositifs hors liseuse
  • Logiciel recommandé
    iBooks (Apple)
    Lis-a, Thorium Reader, Adobe Digital Editions
    (PC et Android)
  • Lecture possible sur liseuse (Kindle, Kobo…)
    Non
  • Meilleure confort de lecture
    Sur tablette (optimisé pour iPad)

Le numérique : un nouvel art d’écrire ?

Notre collection numérique, qui accueille des formes et des genres multiples (journal de bord, fiction, poésie, théâtre, essai littéraire…) publie des projets d’écriture réalisés par des auteur·rice·s ayant séjourné à La Marelle, tout comme d’autres qu’elle sollicite ou qu’elle souhaite accompagner. Y sont proposées des créations originales qui témoignent, le plus souvent, du principe même des résidences portées par La Marelle : favoriser la rencontre entre l’écrit et d’autres champs artistiques, grâce au mouvement ou à l’intégration de sons, d’images ou de vidéos, mais aussi proposer des narrations non-linéaires, des lectures aléatoires, des écritures collectives, etc.

La plupart de nos livres numériques propose ainsi une expérience de lecture qui n’est pas la simple reproduction d’un texte existant déjà au format « papier », ou qui pourrait l’être sans notable différence. En proposant aux auteur·rice·s d’inventer ou de retrouver d’autres modes d’écriture et/ou de lecture, elle incite chacun·e à s’emparer de nouvelles formes, pour un autre rapport au « livre », et une autre réflexion sur « l’art d’écrire ».

Le livre est à la fois, un bien matériel dont l’acheteur devient le propriétaire et un discours dont l’auteur conserve la propriété « malgré la reproduction ». Emmanuel Kant, philosophe

L’appel à projets « Résidences d’écriture numérique »

Depuis 2013, La Marelle et Alphabetville lancent chaque année un appel à projets pour une résidence d’écriture numérique, avec le soutien de la Drac Paca, de la Région Sud, et en partenariat avec l’agence régionale du livre Occitanie Livre et Lecture.
L’objet de l’appel est de concevoir une œuvre littéraire d’un format numérique qui doit dépasser le simple lien homothétique à la forme livre papier, pour imaginer un rapport à la lecture et/ou à l’écriture innovant, en lien avec la spécificité du support, et que les candidat·e·s devront élaborer durant une résidence de création d’une durée de six semaines. Les projets sont validés par un jury composite (écrivain·e·s, conseiller·ère·s littéraires, membres des structures organisatrices et des institutions partenaires). 


Martin Page
Samuel Jan
Leur Projet
Acheter le livre
Made in La Marelle

Une évocation visuelle du livre

Un aperçu en quelques pages…

Les écrits du numérique

Passionné·e par les écritures innovantes ? Information, formation, ateliers : découvrez la biennale d’Alphabetville/La Marelle.

 

Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.