Lorsqu’on écrit sur un capot
c’est qu’il y a eu accident
sur un coin de nappe
il s’agit de faire des comptes
sur le dos d’un bossu
c’est un document important
sur un platane
c’est qu’on est amoureux

Livre numérique

Jean-François Magre

Nanodrames

Images fictions

 

Novembre 2015

Drames de poche

Dans ces récits hybrides de plusieurs écritures, le lecteur/regardeur est invité à créer son parcours en flâneur. Sa perception se trouve à l’articulation, au pli, entre les différents langages qui composent les nanodrames (photographie, écriture et cinéma). La légende court dans le cadre, une icône prend chair par les mots, le halo poétique se confond avec une aberration, un flou ; l’essentiel de l’histoire a fui hors-champ ou pèse dans les intervalles ; les images se lèvent des phrases et la trame se révèle entre les lignes ; subjectivité et l’imaginaire jouent des strates et les font entrer en résonance…
Et comme indices pour le lecteur/regardeur : quelques points sensibles.

Nanodrames est le résultat d’une résidence à La Marelle, où Jean-François Magre a séjourné en mai 2013 en tant que premier lauréat de l’appel à projets pour une résidence d’écriture numérique portée par La Marelle et Alphabetville (et, jusqu’en 2015, les éditions Le Bec en l’air), avec le soutien de la Drac Paca (dispositif d’aide aux résidences). 
La Marelle remercie, pour leurs travaux et réflexions préalables à la publication de ce titre, Frédéric Lecloux et Eva Coly, ainsi que Jiminy Panoz, pour la précision et l’élégance de la version finale. 

Extrait

Les places de parking sont séparées par
bandes plantées régulièrement
de mûriers l’arbre pas la ronce lorsqu’il
n’y a personne le matin les pies viennent
picorer les mûres qui sinon seraient
tombées sur le capot de la voiture stationnée
sous l’ombre à midi pour ma pause
déjeuner solo sandwich boisson offerte
en écoutant les nouvelles à la radio et
les mûres rouler sur le capot

Vous verrez vous faites la foire vous vous éclatez et
c’est le platane voilà en substance ce que disait notre
prof au lycée et maintenant je distingue son visage
imprimé sur les feuilles de cet arbre sur la place où
se sont installés quelques forains dont l’homme aux
poumons d’acier

L’action se déroule dans
une ville imaginaire mais une
ville peut-elle être imaginaire elle est
occidentale ou orientale chaude ou sous
la neige ancienne ou nouvelle immense ou
petite au bord de la mer ou engloutie sale ou

[…]

Adieu veau vache et petits cochons il
est plus prudent de customiser les mots
et expressions au cas où ils seraient
déposés à l’INPI sous réserve d’en
prononcer deux autres comme pour
les marques l’homme aux poumons
d’acier fait un geste menaçant du
doigt qui signifie TU VERRAS mais
en se gardant de le crier car le verbe
voir est privatisé depuis longtemps
dans tous les modes et tous les temps
même s’il n’est plus usité au présent
c’est ainsi que j’ai inventé un
succédané pour le mot nostalgie
le doré n’avant

L’auteur en bref

Jean-François Magre est né en 1972 à Toulouse. Il a fait un DEUG de Lettres modernes, et a obtenu une Maîtrise à l’École Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse en 1998.

Prolongement

À découvrir aussi : d’autres Nanodrames, dans une version non-dynamique [bientôt !]

Commentaires et critiques

  • Un article d’Élodie Crézé dans Marsactu. 

Informations

Renseignements techniques

Ce livre est actuellement uniquement disponible dans sa version téléchargeable.

  • Matériel recommandé
    Tous supports et dispositifs hors liseuse
  • Logiciel recommandé
    iBooks (et Lis-a ou Adobe Digital Editions)
  • Lecture possible sur liseuse (Kindle, Kobo…)
    Non
  • Meilleure confort de lecture
    Sur tablette (modèle iPad)

Le numérique : un nouvel art d’écrire ?

Notre collection numérique, qui accueille des formes et des genres multiples (journal de bord, fiction, poésie, théâtre, essai littéraire…) publie des projets d’écriture réalisés par des auteur·rice·s ayant séjourné à La Marelle, tout comme d’autres qu’elle sollicite ou qu’elle souhaite accompagner. Y sont proposées des créations originales qui témoignent, le plus souvent, du principe même des résidences portées par La Marelle : favoriser la rencontre entre l’écrit et d’autres champs artistiques, grâce au mouvement ou à l’intégration de sons, d’images ou de vidéos, mais aussi proposer des narrations non-linéaires, des lectures aléatoires, des écritures collectives, etc.

La plupart de nos livres numériques propose ainsi une expérience de lecture qui n’est pas la simple reproduction d’un texte existant déjà au format « papier », ou qui pourrait l’être sans notable différence. En proposant aux auteur·rice·s d’inventer ou de retrouver d’autres modes d’écriture et/ou de lecture, elle incite chacun·e à s’emparer de nouvelles formes, pour un autre rapport au « livre », et une autre réflexion sur « l’art d’écrire ».

Le livre est à la fois, un bien matériel dont l’acheteur devient le propriétaire et un discours dont l’auteur conserve la propriété « malgré la reproduction ». Emmanuel Kant, philosophe

L’appel à projets « Résidences d’écriture numérique »

Depuis 2013, La Marelle et Alphabetville lancent chaque année un appel à projets pour une résidence d’écriture numérique, avec le soutien de la Drac Paca, de la Région Sud, et en partenariat avec l’agence régionale du livre Occitanie Livre et Lecture.
L’objet de l’appel est de concevoir une œuvre littéraire d’un format numérique qui doit dépasser le simple lien homothétique à la forme livre papier, pour imaginer un rapport à la lecture et/ou à l’écriture innovant, en lien avec la spécificité du support, et que les candidat·e·s devront élaborer durant une résidence de création d’une durée de six semaines. Les projets sont validés par un jury composite (écrivain·e·s, conseiller·ère·s littéraires, membres des structures organisatrices et des institutions partenaires). 


Jean-François Magre
Son Projet
Acheter le livre
Made in La Marelle

Les écrits du numérique

Passionné·e par les écritures innovantes ? Information, formation, ateliers : découvrez la biennale d’Alphabetville/La Marelle.

 

Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.