Sans doute l’un des textes contemporains parmi les plus accomplis sur l’acte poétique de la résidence d’écrivain : ce qu’elle implique du vivant et de l’écriture. Diacritik

Made in La Marelle

Delphine Bretesché

Marseille festin !

Lanskine, novembre 2020

Description de l’éditeur

Delphine Bretesché s’invite à Marseille. Pendant 5 semaines, dans 5 foyers et 5 quartiers de la grande cité, elle va à la rencontre des gens et de la ville. Qu’est-ce qui se déplace quand on se déplace ? Qu’est-ce qu’on offre ? Qu’est-ce qu’on reçoit ? Qu’est-ce qui résiste ? Et si la rencontre est une nourriture, osons le Festin !

Marseille festin ! inaugure une collection qui nous emmènera bientôt au Québec avant d’autres destinations et d’autres échanges.

Source : Lanskine

Extrait

Un homme parle fort au vigile il lui dit c’est plus pareil maintenant le vigile hoche la tête bras de culturiste croisés. Je cherche la Fnac je pense au livre d’Annie Ernaux Regarde les lumières mon amour : « [...] m’efforçant simplement de prêter une attention plus soutenue que d’ordinaire à tous les acteurs de cet espace, employés et clients, ainsi qu’aux stratégies commerciales. » L’acuité offerte par la résidence. Tout ce qui se passe se transforme en carburant et entre directement dans le moteur du projet. Toute la vie. Je suis en chaussures à talons. Je me suis dit je trouverai bien à Marseille on ne reste pas en talons à Marseille pas tous les jours je ne suis pas non plus dans ma ville en talons tous les jours. Je croise le regard d’une femme je lui souris elle s’approche Votre couleur c’est naturel ? Heu non… C’est pas grave ça vous va bien, c’est vrai. J’ai oublié le nom de la porte par laquelle je suis arrivée Ferréol ou Belsunce ? Escaliers roulants, 4 étages, 73 commerces, 39 300 m2. Je me perds. Je regarde tes magasins de chaussures une mère à sa fille Ah non mais vraiment plus c’est moche plus c’est cher je t’achète pas ça moi tu prends autre chose sur les baskets est écrit Love certaines ont de la fourrure d’autres d’impressionnantes semelles, un poster de femme nous toise sourcils dessinés froncés. Je réussis enfin à trouver j’entre je cherche ma souris Ah non je fais pas le son mais si je peux vous renseigner ? Prenez avec fil comme ça vous êtes sûre vous n’avez pas de problème de piles moi j’en ai une comme ça c’est très bien je vous montre la caisse suivez-moi Bonne journée Madame. Je me suis habituée au Madame maintenant, maintenant je sais qu’on se fout de moi avec le Mademoiselle ou qu’on souhaite me flatter sur un âge que je ne ferais pas ce qui veut bien dire que l’âge que j’ai il ne faudrait pas le faire. J’ai 47 ans. Qu’est-ce qu’on doit faire à 47 ans ?
Voyons Delphine
Une femme de 47 ans
Ça fait pas ça une femme de 47 ans
Une femme de 47 ans
Non
Ça fait pas ça
Ça prend pas sa douche à 13 h
Même avec un gant de hammam
Ça se oint pas la couche supérieure de l’épiderme avec une gelée fondante au monoï beurre de karité bio à 13 h 30
Ça s’hydrate pas la pointe sèche des boucles avec une crème de jour capillaire à 13 h 55
Une femme de 47 ans
Quand on y pense bien
Une femme
De 47 ans
C’est plutôt
Plutôt
Plutôt

On en parle…

  • Article et entretien dans la revue Diacritik par Johan Faerber
  • Entretien radio : Chute libre avec Paul de Brancion
Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.