En résidence de création

Personnage du désastre
Guillaume Poix

■ Juillet 2019
■ Marseille

Le projet d’écriture

Guillaume Poix écrit des textes de théâtre et de la fiction narrative, ces deux axes d’écriture étant portés par une forte ambition documentaire. Sa langue lyrique et inventive, son humour sombre et rageur, interrogent particulièrement les zones troubles de notre monde occidental, et de son emprise sur le reste du monde.

Attentif au « sale état du monde », il a entamé l’écriture de plusieurs textes, dont un, théâtral, autour de l’ONU, et un autre, romanesque, sur les questions de transmissions et de frontières.

« Le fil rouge » théâtre

Guillaume Poix est l’auteur « fil rouge » 2019/2020. Le principe ? Un·e auteur·trice en résidence accueille durant son séjour un·e auteur·trice de son choix, pratiquant régulièrement l’écriture dramatique, pour quelques jours ou quelques semaines, sans projet particulier, mais avec l’idée de passer du temps ensemble, d’échanger, de dialoguer… À son tour, cet·te invité·e sera l’un·e des futur·e·s résident·e·s de La Marelle. Une manière de proposer aux résident·e·s d’être également programmateurs ou programmatrices de ce lieu qui est le leur.

Invité par Claudine Galea en 2018, Guillaume Poix a partagé une partie de son séjour avec elle. Lui-même invitera un·e auteur·trice à effectuer sa résidence à La Marelle au cours des semestres à venir.



Temps publics et restitutions

Entre ses deux temps de résidence à La Marelle, Guillaume Poix est revenu à Marseille pour le festival Actoral et une lecture performée.
Dimanche 6 octobre 2019 à 16h, Montévidéo, Marseille. En partenariat avec La Marelle.

Une femme, anonyme, a vécu dans l’Amérique des Trente Glorieuses, cette Amérique iconique et multicolore qui a déferlé sur le monde entier avec ses images, ses slogans, ses rêves. Un jour, bien plus tard, en 2007, à Chicago, un jeune homme a découvert des caisses remplies de négatifs – plus de 100 000 ; il les a fait développer, et ce qu’il y a vu tient du miracle : les photographies exhumées ne sont pas seulement d’une beauté et d’une puissance rares, elles dessinent aussi en creux le portrait de leur auteure, cette femme opaque dont le nom résonne à lui seul comme une énigme, Vivian Dorothy Maier.

Le lieu de résidence

À Marseille, La Marelle dispose de deux appartements indépendants, l’un sur le site de la Friche la Belle de Mai, l’autre à proximité du Palais Longchamp.

  • Contacter l’auteur
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.