Voyages en sol incertain

Matthieu Duperrex

Enquête dans les deltas du Rhône et du Mississippi

« J’aimerais me construire un tout petit cabanon au Tonkin. Ce serait mon Walden Pond et je m’emploierais à imiter Thoreau en écrivant au milieu des marais une nouvelle éthique de la nature, avec en paysage sonore le vacarme de fonderie d’Arcelor, les manœuvres des portiques portuaires et le roulement des poids lourds. »

Cet ouvrage, publié en format papier chez Wildproject en mai 2019, fera l’objet d’une publication simultanée sous forme numérique aux éditions de la Marelle. Bientôt disponible.

 

Conforté par le bruit de fond du réchauffement climatique dont les actualités égrainaient au quotidien de nouvelles preuves, ayant accumulé la documentation suffisante à réifier mon imaginaire post-apocalyptique, je m’attendais à devenir le témoin d’une catastrophe sublime.
Pline ordonnant aux marins de Misène de s’approcher davan- tage de l’éruption du Vésuve afin d’en être un chroniqueur plus précis… Je me figurais aussi que la Nature s’invitant ainsi à la porte de l’Histoire des humains, toute en majesté, devait faire un sérieux tapage.
Mais d’une certaine façon, le voyage est un heureux apprentis- sage de la déception. Ce que l’on pensait voir et entendre, ce que l’on croyait devoir être manifeste et bruyant cède alors la place à des sensations ténues, ainsi qu’à une lente infusion, dans la perception, de réalités éthérées et muettes. On a affaire à des spectres, pas à des icônes. On abandonne alors les panoramas grandiloquents et, pour autant que l’on accepte d’être déconcerté un temps, on s’essaye à pister ces fantômes, à reculons. Rebrousser mes pas dans le mystère des deltas.

Les deltas du Rhône et du Mississippi sont le théâtre d’intenses enjeux écologiques, historiques, industriels, sociologiques, politiques. Territoires intensément hybrides, ces deltas sont emblématiques des enjeux contemporains de la Terre.
De cette enquête au long cours, l’auteur revient avec une série de 31 récits, placés sous le signe d’espèces animales et végétales. Entre théorie et narration, cet ouvrage invente une forme d’écriture originale, attentive aux entrelacs des vivants. Un grand récit des paysages contemporains.
Cet ouvrage résulte de deux séries d’enquêtes qui ont eu lieu entre 2015 et 2017, et qui ont été soutenues par l’Institut français et de la Ville de Toulouse, de la résidence d’écriture numérique du Chalet Mauriac à Saint-Symphorien, de la résidence d’écriture numérique de La Marelle à Marseille.

 

Fondateur du collectif Urbain, trop urbain, MATTHIEU DUPERREX est un auteur multimédia et chercheur. Il soutient en 2018 une thèse intitulée « Arcadies altérées. Territoires de l’enquête et vocation de l’art en Anthropocène ». Auteur de nombreux ouvrages collectifs, il signe ici son premier livre en nom propre.

Illustrateur, notamment pour la jeunesse, FRÉDÉRIC MALENFER a publié chez La Martinière, Astragal, Actes Sud Junior, Mille et Une Nuits… Son travail a fait l’objet d’expositions, d’interventions, de performances dessinées et live painting.

 

« Avec ses bouleversantes études de fleuves, Matthieu Duperrex parvient à faire de la sédimentation à la fois une science des sols, et une philosophie de la nature extraordinairement labile et silencieuse. » Bruno Latour.