En résidence de création

13 ores
Marin Fouqué et Safia Bahmed-Schwartz

• Juillet & août 2020
• Marseille

Le cadre général de la résidence

Deux projets pour cette résidence à deux, à travers la ville de Marseille, avec La Marelle comme pied-à-terre.

Pourquoi Marseille ? Parce que Safia Bahmed-Schwartz y a longtemps et à de nombreuses reprises séjourné, parce que Marin Fouqué connaît à peine cette ville, parce que leurs regards croisés – l’un neuf, l’autre aguerri – leur permettront d’y voir plus clair. Parce que la présence des touristes durant les vacances y change les rapports. Parce que le soleil et le mistral y font tourner l’été la tête des adolescent·e·s. Enfin parce qu’il semblerait que la virilité s’y performe autrement qu’ailleurs.

Projets croisés

Projet #1 Romans croisés

Le premier roman de Safia Bahmed-Schwartz, en cours d’écriture, est un roman noir. On y suit une tueuse en série qui s’organise pour commettre des crimes chaque samedi lors des manifestations des gilets jaunes. Une chasse à l’homme se met en place, mêlant structuration féministe et besoin personnel de vengeance. L’empowerment par le crime post-#metoo à l’ère de la République En Marche d’une jeune femme sensible et drôle.

G.A.V, c’est le titre du prochain roman de Marin Fouqué. Il se déroulera dans le huis clos d’un commissariat, durant les 48 heures que dure une garde à vue. S’y croisera une dizaine de personnages ; chacun de genres, de classes sociales, d’orientations sexuelles et de points de vue différents. Bien que tous mis temporairement au ban de la société, ils connaîtront des traitements radicalement contraires.

François est un jeune cadre gagnant bien sa vie pour son âge, un jeune homme à qui l’on donnerait le Bon Dieu sans confession, un homme violent tout ce qu’il y a de plus ordinaire, un qui s’endort sans réels doutes ni regrets. Il traversera chacun de nos deux romans. Ce point de rencontre sera traité en fonction de nos préoccupations, intrigues et personnages respectifs.

Projet #2 Roman audio-graphique

« C’est l’été à Marseille. Le soleil cogne, les plages se bondent, les touristes affluent et les journées se tendent de plus en plus jusqu’à enjamber la nuit et toucher le matin. Une jeune personne non-binaire née à Marseille fait face au divorce de ses parents annoncé le tout dernier jour de cours. Se mélangent alors en iel des rencontres, des sensations, des bruits, des couleurs, des sauts depuis la corniche, le chaos familial, des discussions partagées à propos du genre, de l’orientation sexuelle, de l’amour, de l’amitié et du corps.
Ceci est notre point de départ. »

L’idée est née de l’expérience de Marin Fouqué comme surveillant en collège classé REP+ dans le 18e arrondissement de Paris, et de celle de Safia Bahmed-Schwartz, maman d’une jeune collégienne. Avec l’urgence de créer un objet littéraire multimédiums traitant des questions de genre, de cohésion sociale, d’orientation sexuelle et de leurs problématiques respectives.

« Cette préoccupation commune du genre et de ce qu’il contient/contraint/permet/empêche, est notre moteur. Nous avons l’intime conviction que c’est uniquement par l’expérimentation plastique conjuguée à notre expérience directe des lieux et des espaces que se dessinera avec le plus de justesse notre intrigue. Nous souhaitons réaliser un roman graphique croisant nos pratiques respectives. Dessins, peintures, photos et textes se rencontreront sur la feuille. Ayant tous deux une pratique sonore, nous mettrons en voix, musique et corps le résultat afin de le donner à voir et à entendre notre production lors de rencontres avec le public. Pourquoi multiplier les sens ? Parce qu’il y a urgence à faire transpirer l’oppression, ruisseler l’émancipation, par tous les pores de la peau. Mettre le texte dans ses écouteurs, entendre deux voix retranscrire le cheminement de ce jeune personnage à travers Marseille et ses pensées, regarder en même temps les planches dans le livre et pourquoi pas pouvoir cheminer dans l’espace, apprécier des peintures aux murs. Quelques interludes musicaux de notre composition se glisseront au détour d’une page ou d’une rue. »

En son et en images…

Un entretien avec Marin et Safia

Marin Fouqué & Safia Bahmed-Schwartz filmés durant la dernière semaine de leur séjour en résidence à Marseille, pour faire un point de leurs projets en cours.


La première chose que je peux vous dire…


La « revue radiophonique », enregistrée en studio à Marseille, puis diffusée sur les ondes de Radio Grenouille et en podcast sur la plateforme Ausha.


Le lieu de résidence

À Marseille, La Marelle dispose de deux appartements indépendants, l’un sur le site de la Friche la Belle de Mai, l’autre à proximité du Palais Longchamp.

  • Contacter les auteur·rice·s
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.