Skip to main content

En résidence de création

Donner lieux
Cécile Sans & Natacha Muslera

■ Juin 2023 et janvier 2024
■ La Ciotat

Le projet

Cécile Sans et Natacha Muslera s'associent pour ouvrir ensemble un travail d’expérimentation à deux voix autour du premier livre de Cécile Sans Le Geste d'après (Ed. Série discrète, 2019).

"Comment écrire cette langue de deux langues ?
L’expérience nous a semblé très riche, par la mise en résonance, en écho, d’une voix par l’autre.
Mais elle nous a aussi confirmé le désir et la nécessité de la prolonger : non plus mettre en écho deux voix déjà existantes.
Mais chercher à donner lieu à ce que pourrait être une autre langue à nous, d’enfance, d’eau, et de forêt, ouvrir cette recherche d’un présent commun, à la fois dans l’expérimentation sonore et dans l’écriture."

La note d'intention

Ici, nous allons chercher à trouver lieux à deux voix.

Nous avons apporté dans nos sacs trois carnets rouge grenat aux pages lisses, un cahier japonais jardin sec, des cartes noires, des crayons de bois, deux cailloux à polir, des pointes pour gratter le papier, et encore, un micro plume, une voix des bois, les mots du Geste d’après et de Visible par légende (« le silence fait partie de la partition »).
Maintenant, nous avons posé nos sacs dans l’atelier de sculpture, au bout de la maison, au milieu des visages de pierre.
Nous allons lire à deux voix ces récits troués : voix bruitée, voix infra-infans : avec, entre, sur, autour, dans.
Nous allons écrire « ce que ça fait ».
Le micro plume va circuler entre les voix et aussi aller prendre les sons du jardin (crapauds, écorces, fourmis), et du crayon qui frotte.
Pendant la voix, des partitions des récits pulvérisés seront dessinées : « le tracé peut tout aussi bien se lire comme bruit, son, silence, suivre avec les doigts les ondes, fréquences, plis rocheux, strates. »

Pendant ces jours, ainsi, sous ces abris de feuilles, nous chercherons à nous tenir sous la voix.

Cécile Sans & Natacha Muslera

Le Geste d'après | Lecture performance

"Le Geste d'après" Texte de Cécile Sans - Edition Série discrète Lecture performance : Cécile Sans & Natacha Muslera - Montage vidéo Nana


Le lieu de résidence

Depuis le printemps 2021, La Marelle a ouvert cette nouvelle « maison », la Villa Deroze, située au milieu des pins, sur les hauteurs de la cité portuaire de La Ciotat. Confiée avec générosité par Danielle Deroze, elle est destinée à accueillir artistes, auteurs et autrices, pour des projets de création qui souvent se croisent ou s’hybrident.

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.