En résidence de création

À bord de l’Amsterdam
Amira-Géhanne Khalfallah

• Printemps 2021
• Marseille

À bord de l’Amsterdam, ou le dernier voyage d’Ibn Battûta

À bord de l’Amsterdam sera un roman sur le voyage racontant l’épopée de Marouane, jeune Tangérois désœuvré qui rêvait d’un meilleur ailleurs et qui se cache à bord d’un bateau pour partir en Europe. Mais ce bateau, l’Amsterdam, est un navire de guerre néerlandais en partance pour la Syrie. Lors de la traversée, Marouane est découvert par Ernst, le Capitaine avec qui il tisse une forte relation. Commence ainsi un voyage initiatique pour les deux personnages. Le Capitaine de l’Amsterdam est l’anti-Ulysse, la mer est sa seule demeure et il rêve de ne plus rentrer chez lui. C’est le jeune garçon à peine lettré qui le conduit à prendre la décision la plus importante de sa vie. Les liens qu’ils nouent ouvrent de nouveaux espaces et les mènent vers des territoires que ni l’un ni l’autre n’avait soupçonné auparavant.

Ernst et Marouane se séparent à la ville côtière de Jablé, en Syrie. Pour survivre à la guerre fratricide, le jeune Marocain doit choisir son camp. Après une série de mésaventures, il devient Ibn Battûta, en référence au grand voyageur marocain qui a sillonné le monde au XIVe siècle. Marouane est devenu le djihadiste le plus recherché de la planète et sa vie bascule sans lui laisser le choix.

Note d’intention de l’autrice

L’Amsterdam n’est pas seulement un bâtiment de guerre, c’est une ville en mouvement. Il résume les conflits du monde et, à lui seul, convoque tous les paradoxes de nos sociétés. Mon roman va interroger les identités, l’exil, ainsi que la religion et son emprise sur le monde.

Écrire Tanger, Amsterdam ou Jablé en Syrie me demandera une immersion dans des univers éloignés. Cela supposera d’explorer les différences culturelles, de chercher la langue pour pouvoir y poser la fiction. La dompter, avant de se l’approprier. Jongler entre les mots de la mer et ceux de la terre. Ça sera un travail de recherche avant d’être celui de l’écriture.

Je souhaite que ce roman soit une tragédie contemporaine. Celle que nous vivons tous les jours à travers les médias. Celle d’une guerre qui nous semble lointaine mais qui nous éclabousse tous les jours un peu plus, et finit par nous atteindre au plus intime.

Amira-Géhanne Khalfallah



Le lieu de résidence

À Marseille, La Marelle dispose de deux appartements indépendants, l’un sur le site de la Friche la Belle de Mai, l’autre à proximité du Palais Longchamp.

  • Contacter l’autrice
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Amira-Géhanne Khalfallah
Ses rendez-vous
Dans notre librairie
Précédemment…
Son carnet de résidence
Sa bibliothèque
Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.