Skip to main content

Refuge, de Marwil Huguet

Carnet de résidence

No-Mad Land

10 juillet 2021

⤴︎ Revenir à la page
Travaux de résidences

Quand tout casse brise rompt l’âme
Quand les remparts s’effritent
Trop écouté les Trumperies
Et gros ras le Bolsonaro
Trop cherché les Poutine dans la tête
Et tout ce qui Kadhafigure
TROP

L’espoir s’épuise
Rase les murs
L’Amour perd son grand A

TROP
Reste cependant ce refuge
Ce coin tranquille ombre et lumière
Là-haut dans ma maison
Tout au bout tout en haut
Une petite pièce presque nue
Tatami
Au mur un ôm brodé
Et quelques livres
Aurobindo Prajnanpad Nisargadatta Krishnamurti
Mirra Alfassa Vivekananda Deshimaru

Prendre un livre au hasard
Lire quelques phrases au hasard de la page qui s’offre

Et puis laisser les mots bercer l’âme
Laisser la force sage d’Aurobindo réparer l’âme

Il dit
Aurobindo dit :
"Le coup de pied négligent que tu donnes dans un caillou résonne jusqu’aux hémisphères"

Refuge = Conscience

 

Ce texte est proposé en complément de la revue No-Mad Land : l’expérience de l’ailleurs, dans laquelle Marwil Huguet publie également un texte titré "Frontières".

➞ Lire l'intégralité de son