U4, quatre routes après l’Apocalypse

Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trebor, Vincent Villeminot

Résidence du 28 avril au 4 mai 2014

Quatre auteurs-jeunesse, ayant commis jusque-là des romans très différents. Quatre ouvrages pour les ados, sous le même titre, mais emmenés chacun par un narrateur singulier. Cela ressemble à un jeu littéraire, où chaque auteur accepte de se laisser bousculer par l’imprévisible. Rencontre de hasards, dans un univers de survie. Plus encore qu’un simple jeu, c’est une variation en quatre livres, autour de l’espérance.

Qu’espère-t-on, que croit-on, quand la vie semble avoir cédé le pas aux cendres ? Dans une Europe dévastée par un virus foudroyant, quatre jeunes gens prennent la route pour un étrange rendez-vous alors que les connexions s’éteignent peu à peu sur le monde.

Quatre auteurs-jeunesse, ayant commis jusque-là des romans très différents.
Quatre ouvrages pour les ados, sous le même titre, mais emmenés chacun par un narrateur singulier.
Quatre « héros », donc, plongés dans le chaos, et entre lesquels existent des liens anciens tissés sur le virtuel d’un Forum de jeu. Mais ça, c’était avant, avant l’Apocalypse. Appelons les A, B, C et D, ces jeunes gens de quinze ans. Pour l’instant. Chacun est la voix d’un roman de ce projet choral. Chacun est aussi l’un des personnages qui vont faire irruption dans les autres livres, pour ce rendez-vous de l’ultime chance ou de l’illusion.

Cela ressemble à un jeu littéraire, où chaque auteur accepte de se laisser bousculer par l’imprévisible, c’est à dire la vie des autres héros de fiction qui débarquent dans ses pages, s’y installent et tissent avec sa propre « créature » des relations, des scènes, un épilogue complet. Rencontre de hasards, dans un univers de survie.
Plus encore qu’un simple jeu, c’est une variation en quatre livres, autour de l’espérance. C’est, pour les narrateurs, accepter l’idée que les autres, les rescapés croisés sur la route, vont imposer leur propre subjectivité dans des stratégies de survie. C’est, pour les auteurs et les lecteurs, dévoiler qu’entre les lignes, hors-champ, d’autres biographies s’écrivent, celles des « personnages secondaires », dans un genre apparemment si codifié.

C’est la fin du monde. Quatre auteurs ont rendez-vous, quatre rescapés se cherchent, se croisent, se trouvent. Une seule règle : ils sont quatre. Et jusqu’aux dernières lignes, ces quatre-là survivront.

 

Les auteurs du collectif U4 : Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trebor, Vincent Villeminot