Masterclasses avec Sylvie Germain, et ateliers d’écriture autour de son œuvre.
Parce que la littérature est aussi un art qui s’apprend et se transmet !

Résidences passées

En partenariat avec le Goethe Institut et pour les 60 ans du jumelage Marseille-Hambourg, l’autrice allemande Karen Köhler est accueillie en résidence de création.

Dans les romans de Sylvie Germain, il est souvent question de rêves, de songes, de cauchemars, d’hallucinations… À l’occasion de l’exposition « Le Rêve », une visite « coup de cœur » menée par la romancière, façon originale de découvrir les œuvres exposées au Musée Cantini à travers son regard d’écrivain.

Une rencontre à la fois professionnelle et ouverte au public pour présenter le programme de résidences de La Marelle en 2016–2017 ! Parmi les invités : Sylvie Germain, Clément Baloup, Laurence Vilaine, Berta Tarragó…

Revue

La première chose que je peux vous dire c’est que je vais arpenter les rues de Marseille à pied et que pour moi, avec tout ce qu’il y aura à regarder, à découvrir, à translater ensuite dans la mémoire et dans l’imaginaire, et seulement deux jambes et mes cinq sens plus un sixième à mettre en éveil, ce sera une vraie source de vie quotidienne, avec tous les imprévus, les coups de fatigue et d’enchantement.

Résidences passées

À partir des dessous et des pourtours de la ville, matière à images et à écriture, une narration en fragments entre passé et présent, oubli et mémoire, réalité et imaginaire.
Avec le photographe Tadeusz Kluba.

Non classé

Sylvie Germain, née en 1954 à Châteauroux, est l’auteure d’une trentaine de romans et essais, publiés principalement chez Gallimard au début de sa carrière puis chez Albin Michel. Son œuvre a été couronnée par de nombreux prix littéraires, parmi lesquels le Prix Femina 1989 (« Jours de colère »), le Prix Goncourt des lycéens 2005 (« Magnus ») et le Prix mondial de littérature Cino Del Duca pour l’ensemble de son œuvre. Son dernier roman, « À la table des hommes », a paru en janvier 2016 chez Albin Michel.

Non classé

Né en 1951 en Pologne, Tadeusz Kluba a effectué presque toute sa carrière professionnelle comme photographe-reporter, aussi bien en Pologne qu’en France, où il a longtemps travaillé pour le quotidien Sud Ouest.