La Marelle présente ses actions et en particulier ses parutions numériques durant le Salon du Livre Paris, sur le stand de la Région Sud-Provence Alpes Côte d’Azur (K18), avec une rencontre d’auteurs samedi 17 mars à 16h. Paris

Une soirée lecture et présentation de projets « Faits divers ». Organisé par Alphabetville et La Marelle, en partenariat avec la Salle des Machines / La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Déambulation littéraire et sonore suivie d’un atelier d’écriture in situ / Villa des auteurs (La Marelle), La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Créations sonores

Une évocation du livre numérique « Laisse venir » d’Anne Savelli et Pierre Ménard. « Un trajet Paris-Marseille intemporel, d’abord virtuel, puis réel, une approche de la ville tout en détours et cheminements, après en avoir rêvé l’accès. » 


Temps forts, fêtes, festivals

Dans le cadre du Printemps de poètes 2014 dont la thématique est « Au cœur des arts », trois auteurs, Delphine Bretesché, Jean-François Magre, Anne Savelli, tous anciens résidents de La Marelle, reviennent à Marseille pour faire découvrir au public leurs textes, leurs propositions d’écriture poétique, leurs croisements artistiques. Des voix à entendre…

Pont autoroutier à l'entrée de Marseille
Rencontres radiophoniques

« Laisse venir » est le titre du texte qu’Anne Savelli et Pierre Ménard ont présenté les 19 et 20 mai 2012 lors du temps fort 48 heures chrono de La Friche La Belle de Mai, à Marseille, à l’invitation de La Marelle. C’est par cette présentation qu’Anne Savelli a entamé sa résidence. Á cette occasion, les deux auteurs ont proposé sur Twitter un condensé de leur trajet Paris-Marseille, d’abord virtuel, puis réel, fondé sur des captures de Google Street View.

Non classé

Retrouver aussi Anne Savelli à la Marelle      > Sa résidence Anamarseilles      > Ses rencontres à venir      > Ses rencontres passées      > Ses créations            • La première chose que je peux vous dire…            • Laisse venir, avec Pierre Ménard         […]

RésidenceRésidences passées

Au cours de cette résidence, l’auteure élabore un texte qui s’enroule et se déroule, se suspend, se disloque, se lance et s’extrait… Dans le même mouvement que Dita Kepler, son avatar poreux et mal défini. Un travail sur l’anamorphose, autant que sur le temps et la géographie de l’écriture.

Non classé

Philippe Diaz est né en 1969, il vit à Paris. Il est bibliothécaire. Pierre Ménard est le pseudonyme qu’il a choisi en tant qu’écrivain. Il anime régulièrement des ateliers d’écriture et de création multimédia. Présent au travers d’interventions en revues, ainsi que sur supports sonores, en radio, notamment dans l’émission Les passagers de la nuit […]