Deux fois par mois La Marelle propose de découvrir, le temps d’un brunch, les auteurs et autrices accueilli·es en résidences d’écriture. Aujourd’hui, l’écrivain vénitien Roberto Ferrucci.

La Marelle, la galerie-libraire Zoème et Alain Paire s’associent pour une soirée en soutien à La Plaine et la rue d’Aubagne. Lecture de Claudine Galea (sous réserve), Frédéric Valabrègue et Michéa Jacobi, photographies de Franck Pourcel. 

L’écrivain italien Roberto Ferrucci est convié par l’association Passa Parola et La Marelle à rencontrer le public pour différents temps d’ateliers et de débats. 

Papier

Cortázar est double : il est l’écrivain argentin caractéristique du « Boom » latino-américain, l’auteur de nouvelles fantastiques typiques du Río de la Plata, le personnage engagé dans la Révolution cubaine. Certes. Mais tout ceci correspond à une image figée qui a vieilli. Ces actes du colloque organisé en 2014 (à Marseille, Fontevraud et Paris), pour le centenaire de sa naissance, dévoilent un Cortázar novateur et décalé.

RésidenceRésidences passées

Ayant intégré de nouveaux outils contemporains de « prise de notes » (smartphone, tablette) sans les dissocier de son traditionnel carnet de papier, Roberto Ferrucci souhaite réfléchir à une autre manière d’appréhender le texte… Une résidence en deux temps, à Marseille à La Marelle, puis à Arles au CITL.

HISTORIQUE DES RENCONTRES PUBLIQUES

En avril à Marseille, en mai à l’Abbaye de Fontevraud, en novembre à Paris : trois événements majeurs pour célébrer Julio Cortázar et dépoussiérer les idées reçues sur cet auteur. Démarrage à Marseille avec un dialogue, un film et une table-ronde.

Rencontres radiophoniques

Une rencontre avec Roberto Ferrucci, qui aborde de nombreuses questions littéraires et politiques, à partir de ses deux textes traduits en français (« Ça change quoi » Le Seuil, 2010, et « Sentiments subversifs », meet, 2010), mais aussi du travail d’écriture accompli durant sa résidence à Marseille.