Non classé

Cinéphile, Marc Rosmini est professeur de philosophie. Il est l’auteur de « Road Movies ».

Non classé

Claude Favre est poète et performeuse. Elle propose régulièrement des ateliers de lecture et travaille avec des musiciens ou d’autres artistes. Elle a été membre de remue.net et est collaboratrice régulière des Cahiers Critiques de Poésie au cipM.

Non classé

Walid Taher est né au Caire en 1969. Il est à la fois peintre, illustrateur, caricaturiste et fait partie de l’avant-garde de la création arabe en littérature pour la jeunesse, et pendant quinze années directeur artistique de la plus grande maison d’édition égyptienne, Dar Shorouk.

Non classé

Marie Deschamps dessine des romans graphiques, des BD et des livres illustrés pour la jeunesse. Elle propose une même écriture graphique déclinée pour des supports différents.

Hors-les-mursRésidences passées

Un récit numérique jeunesse sous forme de « cinéma graphique » où l’image exploite toute la dimension audiovisuelle sur support écran. En partenariat avec le Département du Var et la Fête du livre de Toulon.

Non classé

Julie Escoriza est la lauréate 2017 de l’appel à projets pour une résidence jeunesse proposée par Fotokino et La Marelle.

Une soirée lecture et présentation de projets « Faits divers ». Organisé par Alphabetville et La Marelle, en partenariat avec la Salle des Machines / La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Une journée de réflexion et de partage sur les pratiques d’écriture numérique, organisée par Alphabetville et La Marelle, en partenariat avec l’Institut de Recherche et d’Innovation / La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Déambulation littéraire et sonore suivie d’un atelier d’écriture in situ / Villa des auteurs (La Marelle), La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Rencontres radiophoniquesRevue

La première chose que je peux vous dire c’est que je suis heureux d’être là, même si je ne sais pas où je suis, ou plutôt parce que je ne sais pas où je suis, alors je n’ai pas besoin de me poser des questions, ni même de penser, ça fait du bien, il suffit de regarder autour de soi, il y a tellement de choses qui se passent ici, ça me rappelle tant d’histoires et ça en appelle tant de nouvelles…

Résidences passées

Ce projet d’écriture collective questionne les processus de perception, informés tant par notre environnement que par nos souvenirs et nos projections. [Lauréats Résidence numérique 2016/17]

À l’occasion de l’installation « De plis en codes – modules littérature et numérique », un atelier proposé par La Marelle et la médiathèque La Méridienne, animé par Samuel Jan, graphiste, mené à partir du livre numérique « Emma et la nouvelle civilisation » de Martin Page et Samuel Jan.

Non classé

Samuel Leader est écrivain et enseignant. Avec Célio Paillard et Camille de Chenay, il est lauréat 2016 de l’appel à projets « Résidence d’écriture numérique » de La Marelle et Alphabetville.

Non classé

Célio Paillard est écrivain, artiste multimédia, créateur sonore. Avec Samuel Leader et Camille de Chenay, il est lauréat 2016 de l’appel à projets « Résidence d’écriture numérique » de La Marelle et Alphabetville.

Non classé

Dans son travail, Camille de Chenay mêle l’écriture et l’image. Avec Samuel Leader et Célio Paillard, elle est lauréate 2016 de l’appel à projets « Résidence d’écriture numérique » de La Marelle et Alphabetville.

Une table ronde pour aborder les questions du bouleversement des pratiques et des savoirs artistiques, littéraires et éditoriaux, en lien avec l’environnement numérique. Dans le cadre de « Mise en pli », le salon de la micro-édition.

Exploration artistique des deltas du Rhône et du Mississippi. Au croisement de plusieurs disciplines, géologie, géographie, ethnologie, création audiovisuelle, plastique, littéraire et musicale, Matthieu Duperrex, du collectif Urbain, trop urbain, donne à voir des paysages réels et imaginaires qui se révèlent inattendus et riches. Photos, films, ambiances sonores et objets collectés nous font accéder à une […]

Quelques projets et réalisations des éditions numériques de La Marelle, présentés dans le cadre de la semaine de l’Internet. Initiation, démonstration, lecture… Et une interrogation sur la place de la littérature avec ces nouveaux formats, parfois particulièrement innovants.

“Trois femmes écrivains durant l’année 2015” Une rencontre avec Sonia Bressler, Claude Favre, Sophie Mousset et Franck-Olivier Laferrère (éditeur) autour de leurs parutions récentes aux éditions E-Fractions, partenaire de la Marelle pour les publications numériques.

Des élèves de lycées rencontrent Martin Page et Samuel Jan, invités à la Fête du Livre de Bron, pour la parution de « Emma et la nouvelle civilisation », un livre numérique qui interroge, à sa façon, la thématique de l’édition 2016 du festival : « Que peut la littérature ? » – Ouvert à tous dans la limite des places disponibles.

Les sédiments sont la vie. Ils se déplacent en suspension, puis se déposent et s’empilent pour former un sol, un pays fertile. Tenus en corset par les digues et levées, soumis aux exigences de l’industrie et du commerce, les fleuves nourriciers se sont dissociés de leurs deltas. Épris d’une terre suspendue entre houle et nuages, Matthieu Duperrex y consacre une enquête lyrique, ménageant un écho entre deux géographies, les deltas du Mississippi et du Rhône.

Revue

La première chose que je peux vous dire n’est pas celle que je voudrais vous dire si j’avais de la parole cette maîtrise parfaite qu’ont les sages pour se taire et être toutefois entendus et compris. Mais puisqu’il nous faut un début à notre relation, la première chose que je peux vous dire est que je viens en ami.

Du delta du Mississippi à celui du Rhône, une « carte blanche » au cinéma Le Méliès de Port-de-Bouc, à l’initiative de Matthieu Duperrex, avec la complicité de Film Flamme / Le Polygone étoilé.

« Poétique des sols et du sédiment » – Conférence illustrée et « black market ». Une proposition de Matthieu Duperrex, à partir de son enquête déjà menée dans le delta du Mississippi, et en cours dans le delta du Rhône, dans le cadre de sa résidence d’écriture numérique à La Marelle.

RésidenceRésidences passées

La mise en écho de deux territoires distincts et éloignés l’un de l’autre, le delta du Mississippi et celui du Rhône. Une poétique, une enquête de terrain, des outils d’écriture numérique…
[Lauréat Résidence numérique 2015/2016]

Non classé

Cofondateur et directeur artistique du collectif « Urbain, trop urbain », Matthieu Duperrex est le lauréat 2015 de l’appel à projets « Résidence d’écriture numérique » de La Marelle.

Créations sonores

Esther Salmona et Pascal Jourdana sont en conversation avec Martin Page et Samuel Jan, pour évoquer leur travail et leur projet de livre numérique « Emma et la nouvelle civilisation ». Un regard sur le monde à la fois doux et politique…

Non classé

Né à Rennes en 1982, Samuel Jan est diplômé de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en Communication Graphique (2006). Il est graphiste indépendant ainsi que développeur travaillant pour des supports numériques et imprimés. Il réalise des sites Internet, des animations (cartes de vœux, bannières), DVD vidéos, cd-roms ainsi que de l’identité visuelle et de […]

Non classé

Né en 1975, Martin Page passe sa jeunesse en banlieue sud de Paris. Étudiant dilettante, il ne fait que des premières années : il étudie le droit, la linguistique, la psychologie, la philosophie, l’histoire de l’art et l’anthropologie. Son premier roman, Comment je suis devenu stupide, est publié en 2001. Il écrit également pour la jeunesse. […]

RésidenceRésidences passées

« Emma et la nouvelle civilisation » met en scène une vieille femme en prise avec les difficultés de son âge. Elle est touchée par des maladies, sa mémoire se détériore. C’est simplement un changement de civilisation, se dit-elle. Les dégradations sont des nouveautés… Les auteurs proposent un glissement des fonctionnalités usuelles du livre. Les pages, la mise en forme, la typographie : de nouveaux usages structurent la lecture. [Lauréats Résidence numérique 2014/2015]

Créations sonores

Une évocation du livre numérique « Laisse venir » d’Anne Savelli et Pierre Ménard. « Un trajet Paris-Marseille intemporel, d’abord virtuel, puis réel, une approche de la ville tout en détours et cheminements, après en avoir rêvé l’accès. »