Après sa résidence d’écriture numérique à La Marelle en février 2016, qui explorait deux géographies, celle du delta du Mississippi et celle du delta du Rhône, Matthieu Duperrex propose une nouvelle restitution de son travail fondé sur une démarche d’enquête artistique autour des paysages de l’anthropocène.

Une journée de réflexion et de partage sur les pratiques d’écriture numérique, organisée par Alphabetville et La Marelle, en partenariat avec l’Institut de Recherche et d’Innovation / La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Exploration artistique des deltas du Rhône et du Mississippi. Au croisement de plusieurs disciplines, géologie, géographie, ethnologie, création audiovisuelle, plastique, littéraire et musicale, Matthieu Duperrex, du collectif Urbain, trop urbain, donne à voir des paysages réels et imaginaires qui se révèlent inattendus et riches. Photos, films, ambiances sonores et objets collectés nous font accéder à une […]

Les sédiments sont la vie. Ils se déplacent en suspension, puis se déposent et s’empilent pour former un sol, un pays fertile. Tenus en corset par les digues et levées, soumis aux exigences de l’industrie et du commerce, les fleuves nourriciers se sont dissociés de leurs deltas. Épris d’une terre suspendue entre houle et nuages, Matthieu Duperrex y consacre une enquête lyrique, ménageant un écho entre deux géographies, les deltas du Mississippi et du Rhône.

Revue

La première chose que je peux vous dire n’est pas celle que je voudrais vous dire si j’avais de la parole cette maîtrise parfaite qu’ont les sages pour se taire et être toutefois entendus et compris. Mais puisqu’il nous faut un début à notre relation, la première chose que je peux vous dire est que je viens en ami.

Du delta du Mississippi à celui du Rhône, une « carte blanche » au cinéma Le Méliès de Port-de-Bouc, à l’initiative de Matthieu Duperrex, avec la complicité de Film Flamme / Le Polygone étoilé.

RésidenceRésidences passées

La mise en écho de deux territoires distincts et éloignés l’un de l’autre, le delta du Mississippi et celui du Rhône. Une poétique, une enquête de terrain, des outils d’écriture numérique…
[Lauréat Résidence numérique 2015/2016]

Non classé

Cofondateur et directeur artistique du collectif « Urbain, trop urbain », Matthieu Duperrex est le lauréat 2015 de l’appel à projets « Résidence d’écriture numérique » de La Marelle.