Résidences en cours et à venir

Un protocole de résidence qui se déroule en deux temps : d’abord en immersion chez l’habitant, pour cinq semaines dans cinq familles différentes, puis seule dans un appartement pour la rédaction du texte final.

La Marelle, la galerie-libraire Zoème et Alain Paire s’associent pour une soirée en soutien à La Plaine et la rue d’Aubagne. Lecture de Claudine Galea (sous réserve), Frédéric Valabrègue et Michéa Jacobi, photographies de Franck Pourcel. 

Le poète et photographe chinois Wang Yin est invité à la librairie-galerie Zoème pour une lecture bilingue, suivie d’un échange.

À l’occasion de la fête annuelle d’Air Bel, retours et restitutions de la résidence de l’auteur de BD Clément Baloup en Val d’Huveaune. L’histoire de trois cités marseillaises en BD…

Le Musée d’Histoire de Marseille offre une carte blanche à Laure Naimsi, romancière, pour un parcours « coup de cœur » au sein des collections.

Dans le cadre de l’exposition « Picasso, voyages imaginaires » (La Vieille Charité, Marseille, du 16 février au 24 juin 2018), l’écrivain Magali Brénon et l’artiste Nicolas Tourre proposent une lecture visite en écho à « Curiosity, l’épopée n’est plus ce qu’elle était », leur résidence de création effectuée en 2012 à La Marelle.

Une femme, à un moment de doute, habite la Grande Villa. Impressions, changements imperceptibles de lumière, sons ténus : un univers textuel et musical, une évidente proximité entre deux artistes sensibles.
Samedi 2 décembre, La Fabulerie

Une rencontre au sommet avec deux auteurs d’envergure internationale : l’occasion de célébrer les 300 ans de La Nouvelle-Orléans, ville où tous deux habitent, et de faire des liens avec Marseille, où ils résident actuellement pour des projets d’écriture…
Samedi 2 décembre, Musée d’Histoire

Le Musée d’Histoire de Marseille offre une carte blanche à Eduardo Berti, écrivain argentin, membre de l’Oulipo, co-auteur avec Monobloque de l’exposition « Inventaire d’inventions (inventées) », pour un parcours « coup de cœur » au sein des collections.
Jeudi 30 novembre, Musée d’Histoire

Le Musée d’Histoire de Marseille offre une carte blanche à Michel Bellier, comédien, auteur dramatique, scénariste et parolier, pour un parcours « coup de cœur » au sein des collections du Musée d’Histoire de Marseille.

Joseph Boyden est l’invité d’honneur de la prochaine Fête du livre des Écritures croisées, intitulée « Bruits du monde II ». Il est en compagnie de Dominique Eddé, Antoine Volodine et Rosa Yassin Hassan.

« Carnets de l’Est » est un projet d’échanges inter-cités (Michelis, La Rouguière, Air Bel) qui s’appuie sur une résidence d’auteur de BD en vallée d’Huveaune, Clément Baloup. L’ambition est d’éclairer l’histoire de ces quartiers méconnus de Marseille en s’intéressant aux récits de vie et mémoires plurielles de leurs habitants.

Revue

La première chose que je peux vous dire est que la dernière fois que je suis venue ici j’ai failli me tuer. Je suis passée par-dessus ou par-dessous les troncs des arbres, mikado géant dispersé sur ma sente loin de la ville échevelée…

Résidences passées

27 mois de service militaire au Maroc, un drame familial et personnel, la découverte de Marseille dans les années cinquante : à partir de 113 lettres, celles du père de l’auteure, comment évoquer une vie ?

Banon (Alpes-de-Haute-Provence, Luberon) – Une femme, à un moment de doute, habite la Grande Villa. Impressions, changements imperceptibles de lumière, sons ténus : un univers textuel et musical, une évidente proximité entre deux artistes sensibles.

Le nouveau festival « Oh les beaux jours ! » invite Joseph Boyden sur la scène de la Bibliothèque de l’Alcazar, alors qu’il débute une résidence d’écriture de deux mois à La Marelle. Entretien animé par Marie-Hélène Fraïssé, lectures par Constance Dollé.

Le Musée d’Histoire de Marseille offre une carte blanche à Clément Baloup, auteur de bandes dessinées, pour deux interventions dans la journée : une visite « coup de cœur » à 12h30 et une rencontre sur son projet « Carnets de l’Est » à 18h.

Non classé

Auteure d’un premier roman remarqué, « En kit », Laure Naimski est historienne de formation, et s’intéresse aux questions de migrations, de deuil, de séparation, ainsi qu’à la transmission de la Shoah à travers les générations.

Rencontres radiophoniquesRevue

La première chose que je peux vous dire est la préciosité du temps, celui-là précisément offert dans un écrin lors d’une résidence et dont on conserve la clef jalousement, pour qu’il ne s’évapore pas, pour le maintenir à soi, un temps précieux qu’il sera d’autant plus facile à offrir qu’il ne se cabre pas, qu’il ne file ni se défile à la moindre injonction, au plus petit courant d’air, un temps fidèle.

Non classé

Philippe Malone est écrivain et photographe. Il a écrit ou collaboré à l’écriture d’une quinzaine de textes, dont « Septembres », « Krach » et « Blast : une dramaturgie de l’impact ».

Résidences passées

Deux projets : l’un poétique sur la fuite et les « Paroles passagères ». L’autre, plus théâtral, longue phrase paranoïaque sur une fin de règne.

Revue

La première chose que je peux vous dire c’est que je vais arpenter les rues de Marseille à pied et que pour moi, avec tout ce qu’il y aura à regarder, à découvrir, à translater ensuite dans la mémoire et dans l’imaginaire, et seulement deux jambes et mes cinq sens plus un sixième à mettre en éveil, ce sera une vraie source de vie quotidienne, avec tous les imprévus, les coups de fatigue et d’enchantement.

Résidences passées

À partir des dessous et des pourtours de la ville, matière à images et à écriture, une narration en fragments entre passé et présent, oubli et mémoire, réalité et imaginaire.
Avec le photographe Tadeusz Kluba.

Non classé

Sylvie Germain, née en 1954 à Châteauroux, est l’auteure d’une trentaine de romans et essais, publiés principalement chez Gallimard au début de sa carrière puis chez Albin Michel. Son œuvre a été couronnée par de nombreux prix littéraires, parmi lesquels le Prix Femina 1989 (« Jours de colère »), le Prix Goncourt des lycéens 2005 (« Magnus ») et le Prix mondial de littérature Cino Del Duca pour l’ensemble de son œuvre. Son dernier roman, « À la table des hommes », a paru en janvier 2016 chez Albin Michel.

Non classé

Rozenn Guilcher est née à Brest en 1968. Après des études de Lettres et de médiation culturelle, elle a successivement, et toujours avec gourmandise, été institutrice, éducatrice, professeur de Français, médiatrice culturelle, chargée de communication.Écrivain et comédienne, elle partage son temps entre l’écriture de romans et nouvelles, la rédaction de supports de communication, l’écriture de textes […]