Rencontres radiophoniquesRevue

La première chose que je peux vous dire est que s’obliger à supprimer la plus belle phrase conduit à la nouveauté. Que la pertinence est, toujours, dissidence et réaction. Que l’urgence oblige à tout mener à son terme. Que l’idée de suicide doit fructifier. Que j’ai d’abord écrit quelque chose de plus beau. Je l’ai supprimé.

Attention, modification de programme – Atelier et rencontre croisés, avec Felipe Troya et José Manuel Torres Funes, suivie de la projection du film de l’Équatorien Sebastián Cordero « Ratas, ratones, rateros ». / Marseille

Non classé

D’origine équatorienne, Felipe Troya est le lauréat du Prix de la Jeune Littérature latino-américaine 2016, organisé par la Maison des écrivains étrangers et traducteurs (meet Saint-Nazaire, dir. Patrick Deville) et La Marelle.