La Marelle et Alphabetville invités au colloque PrePostPrint, organisé à l’EnsAD (École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Paris), pour décrire le dispositif de résidence d’écriture numérique et le processus d’éditorialisation de ces projets.

Une journée de réflexion et de partage sur les pratiques d’écriture numérique, organisée par Alphabetville et La Marelle, en partenariat avec l’Institut de Recherche et d’Innovation / La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Déambulation littéraire et sonore suivie d’un atelier d’écriture in situ / Villa des auteurs (La Marelle), La Friche la Belle de Mai, Marseille.

Résidences passées

Ce projet d’écriture collective questionne les processus de perception, informés tant par notre environnement que par nos souvenirs et nos projections. [Lauréats Résidence numérique 2016/17]

À l’occasion de l’installation « De plis en codes – modules littérature et numérique », un atelier proposé par La Marelle et la médiathèque La Méridienne, animé par Samuel Jan, graphiste, mené à partir du livre numérique « Emma et la nouvelle civilisation » de Martin Page et Samuel Jan.

Une table ronde pour aborder les questions du bouleversement des pratiques et des savoirs artistiques, littéraires et éditoriaux, en lien avec l’environnement numérique. Dans le cadre de « Mise en pli », le salon de la micro-édition.

Créations sonores

La pratique artistique d’Ici-Même est protéiforme et transversale, elle croise les approches et brouille les frontières entre les disciplines. À partir de textes recueillis depuis de nombreuses années et en de multiples endroits, des voix se mêlent, s’interpellent, s’expérimentent : « Espace fine » tente ici d’établir une évocation sonore de ce travail.

RésidenceRésidences passées

Des écrits bruts, un texte matière, réalisé durant l’« Agence de conversation », de 2002 à 2012 dans plusieurs villes produisant l’empreinte lisible d’un inaudible. Il s’impose aujourd’hui de dire ces textes, de les faire entendre, de l’écrit à l’oral, d’une langue à l’autre… Un projet d’édition à partir d’une expérience d’écriture collective au long cours.

RésidenceRésidences passées

Une longue pause en trois temps pour un éditeur qui est aussi écrivain, afin de lui permettre d’avancer dans l’écriture d’un ambitieux « roman méditerranéen ». Mais aussi un temps de rencontres, de regards croisés entre la France et l’Algérie.

Non classé

Sofiane Hadjadj a fait partie en 2003 de la sélection des écrivains algériens invités en France dans le cadre des Belles Étrangères. Parmi ses ouvrages, « La Loi » (Barzakh, 2003), « Ce n’est pas moi » (Barzakh, 2003), « Un si parfait jardin » (Le bec en l’air, 2008)…