Carnets de résidences

Je reviens une énième fois lors de l’échange sur mes lieux. Mes lieux de travail, mes lieux de lecture, notamment les trains et les cafés. Quelle coïncidence que La Marelle prolonge, en quelque sorte, la gare.
Rétro-journal de résidence #18

Carnets de résidences

Grand déballage de livres d’occasion sous le préau des « Lettres ». Furie de livres, dont, enfin, les « Nuits attiques » d’Aulu-Gelle, seul maître latin dont j’ai gardé le souvenir tenace depuis ma fréquentation de Sainte-Geneviève.
Rétro-journal de résidence #7

Carnets de résidences

Retour à Paris, à l’IUT, pour un cours sur la traduction. J’ai invité, pour présenter aux étudiants d’autres parcours et d’autres modèles éditoriaux, Anne-Sophie Dreyfus, des Éditions de l’Antilope.
Rétro-journal de résidence #3

Carnets de résidences

Le rythme rompt. Le corps n’a plus sa ration de stress, de nœuds. Loin des stats, des stocks et des SMS, le corps est en manque. Le corps se rebelle.
Rétro-journal de résidence #2

Deux fois par mois La Marelle propose de découvrir, le temps d’un brunch, les auteurs et autrices accueilli·es en résidences d’écriture. Aujourd’hui, l’éditeur Benoît Virot.

Résidences à distanceRésidences en cours et à venir

Une part croissante du catalogue du Nouvel Attila, dirigé par Benoît Virot, est dédiée à des projets exceptionnels et singuliers. Loin de l’image de l’éditeur isolé, Benoît Virot souhaite mettre cette résidence inédite au service d’un ambitieux travail d’équipe, nécessaire pour de tels projets, tout en dévoilant les coulisses de son travail.
PANDÉMIE DE COVID-19 : la deuxième partie de cette résidence s’effectue « à distance ». Provisoirement…