Un roman méditerranéen

Sofiane Hadjadj

Résidence en août, novembre et décembre 2011, puis janvier 2012

Une longue pause en trois temps pour un éditeur qui est aussi écrivain, afin de lui permettre d’avancer dans l’écriture d’un ambitieux « roman méditerranéen ». Mais aussi un temps de rencontres, de regards croisés entre la France et l’Algérie.

Sofiane Hadjadj est éditeur, il a fondé à Alger avec Selma Hellal les éditions Barzakh en 2000. Mais il est aussi écrivain, et a du mal a concilier ces deux activités.

« [Je suis] un éditeur qui écrit à temps perdu, c’est-à-dire pas beaucoup, car je n’ai pas beaucoup de temps perdu ! L’éditeur est plongé toute la journée dans le travail des autres, parasité par tout ce qu’il lit, ce qui ne facilite pas l’écriture ».

Cette résidence à La Marelle est « idéale pour fuir un quotidien qui étouffe. Grâce à ces trois temps, je peux enfin avancer mon “roman méditerranéen”. Il y sera question des tribulations d’un diplomate entre Alger, Tunis et Istanbul ; une évocation sur le mode burlesque des enjeux géopolitiques contemporains. »

Sofiane Hadjadj profite aussi de ces séjours à Marseille pour participer ou proposer des rencontres littéraires.

 

Rencontres publiques

> Mardi 13 décembre 2011, BMVR L’Alcazar (Marseille) : « Écrire la guerre d’algérie, entre littérature et histoire », rencontre avec Sofiane Hadjadj et Alexis Jenni, animée par Thierry Fabre, dans le cadre des Mardis du MuCEM
> Mercredi 11 janvier 2012, librairie Histoire de l’œil, en partenariat avec Libraires à Marseille : dialogue avec Arno Bertina autour du dernier livre de celui-ci, Je suis une aventure (Verticales, 2012)
> Mercredi 25 janvier – Cité du livre-Méjanes (amphithéâtre), Aix : « Écrire et éditer le monde arabe aujourd’hui ». Échange entre Sofiane Hadjadj et Farouk Mardam Bey (Sindbad/Actes Sud), animé par Pascal Jourdana

Prolongement
> Mercredi 6 juin 2012 : projection-conférence « Alger, histoires d’hier et d’aujourd’hui », sélection de trois films de la jeune cinématographie algérienne, sélectionnés par Sofiane Hadjadj, en présence du cinéaste Mohamed Lakhdar Tati. Une proposition du festival Image de villeThéâtre du Merlan, Marseille.