Roberto Ferrucci – À l’air livre

Novembre 2013 – Rencontre radiophonique publique

Écrivain et traducteur, entre France et Italie

Une rencontre avec Roberto Ferrucci, qui aborde de nombreuses questions littéraires et politiques, à partir de ses deux textes traduits en français (« Ça change quoi » Le Seuil, 2010, et « Sentiments subversifs », meet, 2010), mais aussi du travail d’écriture accompli durant sa résidence à Marseille.

  

 http://media.radiogrenouille.com/20131102_a_lair_livre_roberto_ferrucci-web.mp3″]

Une rencontre avec Roberto Ferrucci, qui aborde de nombreuses questions littéraires et politiques, à partir de ses deux textes traduits en français (Ça change quoi, Le Seuil, 2010, et Sentiments subversifs, meet, 2010), mais aussi du travail d’écriture accompli durant sa résidence à Marseille.

« J’essaie de sortir d’un carcan italien, à mes yeux : ou tu es un écrivain engagé et tu écris des romans dans le style du roman noir, ou tu n’es pas engagé et tu as le droit de faire attention à la forme, à l’expression. C’est absurde, à mes yeux : moi, ma ligne littéraire passe par la France, par le Nouveau roman et ses héritiers, je suis le traducteur de Jean-Philippe Toussaint [et de Patrick Deville]. Pourquoi on n’aurait pas le droit de travailler une écriture apparemment minimaliste quand on raconte un événement, une histoire maximaliste, comme le G8 de Gênes ? L’Italie, c’est le pays de la simplification, et pas de la simplicité. On est les seuls au monde, j’en suis sûr, à avoir un ministre de la Simplification, c’est-à-dire de la Banalisation. Moi, j’aime la simplicité dans la complexité. »

Extrait d’un entretien accordé au journal L’Humanité en avril 2010, à l’occasion de la traduction en français de Ça change quoi ? 

 

Rencontre publique enregistrée le dimanche 20 octobre 2013 à 11h, aux Grandes Tables, Friche la Belle de Mai (Made in Friche #7). Entretien réalisé par Pascal Jourdana. Une rencontre proposée par La Marelle, en partenariat avec La Friche la Belle de Mai.

Rencontre enregistrée le dimanche 20 octobre 2013 aux Grandes Tables, La Friche La Belle de Mai, 41 rue Jobin, 13003 Marseille. Diffusion sur Radio Grenouille le samedi 2 novembre 2013 à 10h, rediffusion lundi 11 novembre 2013 à 16h.

 

Livres présentés sur place par la librairie La salle des machines.

 

À l’air livre (nouvelle formule) est un cycle de rencontres proposé par La Marelle, villa des auteurs, en partenariat avec la Friche la Belle de Mai.
Une fois par mois, un moment privilégié avec les auteurs invités, sous la forme d’une rencontre publique enregistrée et rediffusée par Radio Grenouille.


Pour aller plus loin
________________________________