Olivia Rosenthal à Martigues

Jeudi 15 mai à 18h30 – Médiathèque Louis-Aragon, quai des Anglais

Rencontre-lecture. Avec la librairie L’Alinéa

« Nous avons tous des manières singulières de nous raconter notre propre histoire, de fictionner notre biographie… ». Olivia Rosenthal présente ses livres, dont « Ils ne sont pour rien dans mes larmes » (Verticales). Lectures par l’auteure et par Dominique Chante.

 

« Nous avons tous des manières singulières de nous raconter notre propre histoire, de fictionner notre biographie… »

Olivia Rosenthal a publié neuf fictions aux éditions Verticales, parmi lesquels On n’est pas là pour disparaître (2007, prix Wepler), et  Que font les rennes après Noël ? (Prix du Livre Inter en 2011). Elle est également l’auteur de deux récits dans le cadre de son projet « Architecture en paroles » : Viande froide (éd. Lignes/104), et Maison d’arrêt Paris-La Santé (éd. Paris Musées/Carnavalet). Olivia Rosenthal a écrit plusieurs textes pour le théâtre (Les félins m’aiment bien, Actes Sud-Papiers, 2004…) et travaille à des performances avec des cinéastes, écrivains, plasticiens, compositeurs. Elle a fondé avec Lionel Ruffel l’un des premiers masters de création littéraire à l’Université Paris-8 Saint-Denis.

Pour cette rencontre, elle présente son dernier ouvrage Ils ne sont pour rien dans mes larmes (Verticales, 2012).

   

C’est alors que je comprends
pour la première fois je comprends

ça n’a pas d’importance
ça ne révolutionne pas le monde
ça n’interdit pas le dialogue
ça n’a pas l’effet désastreux
que je n’ai cessé de craindre.
pas besoin de se défendre
pas besoin de se refuser
pas besoin de se protéger
la géographie a vaincu mes résistances.

Je peux maintenant revoir le film
je n’ai plus peur
je n’ai plus honte,
je sais que je pleure
pour autre chose
que j’en profite pour m’abandonner
comme si l’abandon
était la condition nécessaire
suffisante
paradoxale
d’une future consolation.

Ils ne sont pour rien dans mes larmes, Olivia Rosenthal, Verticales, 2012.

 

Dans le cadre du festival Les Musiques, Olivia Rosenthal est également la veille à Marseille pour Safety First, opéra pour deux voix, percussions, guitare électrique et laptop d’Eryck Abecassis (musique et vidéo) dont elle a écrit le livret.  Représentation à la Friche la Belle de Mai le 14 mai à 21 heures.

 

Rencontre animée par Pascal Jourdana – Entrée libre
Lectures par l’auteure et par Dominique Chante
Suivie d’une séance de signature, avec la librairie L’Alinéa

 

 

Pour aller plus loin
_______________________________