Œuvre commune

Philippe Malone

Résidence du 3 au 30 novembre 2016

Deux projets : l’un poétique sur la fuite et les « Paroles passagères ». L’autre, plus théâtral, longue phrase paranoïaque sur une fin de règne.

« La résidence à la Marelle serait le moyen de formaliser deux projets d’écriture, différents par la forme mais identiques sur le fond, traitant de la réception de la question migratoire d’une part, et de la normalisation d’un discours raciste et d’exclusion d’autre part.

Deux projets : l’un poétique sur la fuite et les « Paroles passagères » (Mahmoud Darwich). L’autre, plus théâtral, longue phrase paranoïaque sur une fin de règne. Ces deux projets, en cours de longue date, nécessitent un temps de calme et de rencontres. Calme pour l’écriture, et rencontres pour travailler sur le quotidien de l’intolérance, par le recueil de micro-récits ou témoignages. » 

 

Philippe Malone

 

Philippe Malone est l’écrivain « fil rouge » 2016. Un•e auteur•e en résidence accueille durant son séjour un•e auteur•e de son choix, pour quelques jours ou semaines, sans projet particulier, mais avec l’idée de passer du temps ensemble, d’échanger, de dialoguer… avant que cet•te invité•e soit à son tour en résidence de La Marelle.
Invité par Emmanuel Darley en 2014, Philippe Malone convie à son tour l’auteure Claudine Galea à partager une partie de son séjour. Elle-même effectuera sa résidence à La Marelle en 2018.
Une manière de proposer aux auteurs d’être également programmateur de ce lieu qui est le leur.

 

 

 

 
RETROUVER PHILIPPE MALONE

• à la Marelle
     > Sa biographie
     > Ses rencontres à venir
     > Ses rencontres passées
     > Ses créations
              • sur Carnets de résidences, le blog des auteurs de La Marelle
              • dans la revue La première chose que je peux vous dire…

• ailleurs
     > Sa page Facebook