Marseille en creux

Sylvie Germain

Résidence du 2 septembre au 28 octobre 2016

À partir des dessous et des pourtours de la ville, matière à images et à écriture, une narration en fragments entre passé et présent, oubli et mémoire, réalité et imaginaire.
Avec le photographe Tadeusz Kluba.

Retrouver aussi Sylvie Germain… à La Marelle
     > Sa biographie et celle de Tadeusz Kluba
     > Ses rencontres à venir
     > Ses rencontres passées
     > Ses créations
          • La première chose que je peux vous dire…

… ailleurs
     > Sur Wikipédia

« Explorer, interroger la ville et ses environs par en dessous, en m’intéressant à certains de ses trous de mémoire que sont les caves, les grottes, les anciennes carrières, les cryptes, les habitats troglodytes et les chapelles rupestres…, et aussi à quelques-unes de ses marges – comme la Vieille Charité, qui fut, dans la ville même, un lieu de relégation des pauvres, des mendiants, un lieu de ‘grand enfermement’, au sens donné par Michel Foucault. Ce sont là autant de sites, d’espaces, d’abris où demeurent des traces de ‘vies minuscules’ qui sont inscrites en creux dans l’histoire de la ville, et qui ont participé à l’écriture de cette histoire. Mon projet est de faire un relevé (partiel, fatalement) de tels lieux, et des traces qu’ils recèlent susceptibles de devenir matière à images et à écriture, à une narration en fragments donnant un peu de visibilité et de lisibilité à ce qui vibre encore entre passé et présent, oubli et mémoire, réalité et imaginaire, dans les dessous et les pourtours de la ville. »

Sylvie Germain

 

Sylvie Germain, pour aller à la rencontre de ces espaces et de ces personnes en marge, a souhaité croiser son écriture avec le travail de son compagnon, le photographe Tadeusz Kluba. Il s’agit véritablement pour eux de créer une œuvre à deux, où l’artiste ne sera pas seulement illustrateur d’un texte, mais bien co-auteur, pour porter ensemble ce regard, cette approche sensible d’une ville. Fiction, récit ou essai, la nature du texte, encore incertaine, résultera de cette approche, des rencontres, et des émotions.