Julio Cortázar et « Marelle » Soirée cinéma-littérature

Samedi 7 déc. 2013 à partir de 17h – Studio AKDmia, 3A rue des Héros, 13001‎ Marseille

Une soirée spéciale en trois temps, littérature, cinéma et danse

Pour les 50 ans de « Marelle », son œuvre majeure, une soirée spéciale Julio Cortázar en trois temps, proposée par l’ASPAS, La Marelle et l’AKDmia : présentation du roman « Marelle », projection du film documentaire « Cortázar » de Tristán Bauer, buffet et « milonga » dansante.

 

Découvrir le roman « Marelle » (Rayuela) de Julio Cortázar

 

Présentation par Pascal Jourdana de Julio Cortázar et  son œuvre majeure Marelle, publiée il y a exactement 50 ans (1963). Cette rencontre s’inscrit comme prélude au colloque « Pour Cortázar », qui se déroulera en 2014 à Marseille, Fontevraud et Paris, en partenariat avec la meet, pour le centième anniversaire de la naissance, et trentième anniversaire de la mort, du grand écrivain argentin.

Pascal Jourdana est directeur artistique de La Marelle, lieu de résidences d’écrivains et de programmation littéraire, dont le nom est un hommage à ce grand auteur argentin naturalisé français et à tout son travail littéraire, qiui a toujours croisé d’autres disciplines artistiques, théâtre, photo, arts plastiques, musique…

Cette soirée s’attachera à montrer la modernité de Julio Cortázar, au-delà de son image d’auteur engagé et d’écrivain inscrit dans une veine fantastique. 

 

Projection du court-métrage « Cortázar » de de Tristán Bauer (80′, 1994)

 

À travers un regard plus poétique qu’historique, ce film s’attache à la personnalité de Julio Cortázar, une partie de sa vie et de sa biographie littéraire. En plus de l’utilisation d’un large matériel d’archive, Tristán Bauer intercale la mise en scène de quelques textes de Cortázar, comme le conte « Torito » et des fragments de « Marelle ». On y entend aussi des tangos écrit par Cortázar et interprétés par Tata Cedron.

 

Julio Cortázar
Né en Belgique où son père était consul argentin au tout début de la guerre, Julio Cortázar retourne à Buenos Aires quand il a quatre ans et connaît le traumatisme de l’abandon de son père. Sans avoir obtenu son diplôme en philosophie et en lettres, Julio Cortázar devient professeur de littérature française à l’université de Cuyo, dans l’état de Mendoza. En 1949, il publie sa pièce Los Reyes, basée sur le mythe de Thésée et du Minotaure. Julio Cortázar s’installe définitivement en France en 1951, travaillant comme traducteur à l’Unesco. Maître dans l’art de la nouvelle à forte coloration fantastique, il est influencé par Poe et Kafka. Auteur engagé, il soutient la révolution cubaine et les Sandinistas au Nicaragua, et s’oppose aux généraux Pinochet et Videla. Julio Cortazar publie ensuite plusieurs romans dont les deux plus connus, Rayuela (1963, traduit en français par Marelle, 1966) – salué par Marquez et Llosa – et El libro de Manuel (1973, Le Livre de Manuel, 1974).  Il meurt à Paris le 12 février 1984.

 

Débat autour du film, buffet (payant)

 

Á partir de 21 h. Milonga « Sur un Hair de tango ». Entrée 5 €

 

L’AKDmia recrée l’ambiance du BARberia La Epoca, à Buenos Aires, érigé en lieu culturel.

Coupes de cheveux, lectures, chansons, piano… Avec Frank aux ciseaux.

 

Studio AKDmia, 3A rue des Héros, 13001‎ Marseille
Soirée proposée par La Marelle et l’Aspas, avec l’AKDmia del Tango.