Jour J-9 du BULBE !

Le bulbe !

 

Ce soir le ciel était rose. Je marche dans la rue, depuis le Fort jusqu’au Vieux Port. Je me retourne. Un ciel rose, mauve, juste au-dessus de La Major, bouche ouverte vous buvez la lumière. Vous vous foutez du Yorkshire courant tout aboyeux sur vous pendant que sa maîtresse liftée à ses deux comparses laisses en main pendant que les chiens chiens ah oui vraiment Brigitte Bardot elle fait n’importe quoi, elle s’est trompée sur tout (réponse inaudible, elle reprend) Vadim, son premier mari c’était Vadim. Ciel violet.

Demain, c’est dimanche dimanche c’est repos. Faire rien et le faire bien. En compagnie de Judith dont je vous invite à découvrir le très beau travail sur son blog. Un teatime. C’est quelque chose un dimanche avec un rendez-vous, lorsque vous êtes délocalisée. C’est précieux. À Nantes, les dimanches sont garnis avec famille amis, mais ailleurs le dimanche, tout seul, même si au début cela a son charme, ça flotte tout autour le dimanche seul. Pensez à inviter les délocalisés en rentrant.

Voici un bulbe d’Amaryllis acheté pour un projet de moulage que je continuerai à Nantes. Sans terre, petit trempage rare, et malgré tout, il s’efforce et sort deux tiges de fleurs au lieu d’une. Bulbe métaphore de la création, tout est en lui, et même quand il n’y a plus rien que du rare, il en tire un maximum de nourriture, et envers et contre tout sort ses fleurs. Méditons.