Hiwarat

Du 28 nov. au 1er déc. – Studio, la Friche la Belle de Mai, Marseille

Rencontres et tables rondes. Dramaturgie arabe contemporaine

Quelle place aujourd’hui pour le texte dramatique dans le monde arabe ? Un programme qui invite auteurs, traducteur, éditeurs et metteurs en scène à entrer en dialogue.

Quelle place aujourd’hui pour le texte dramatique dans le monde arabe ? Un programme qui invite les invités de Hiwarat, auteurs, traducteur, éditeurs et metteurs en scène, à entrer en dialogue.

 

Ouvrages présentés sur place par la librairie La salle des machines Chaque rencontre est suivie d’une séance de dédicace.

Conception et animation des tables rondes : Pascal Jourdana, La Marelle.

 

Hiwarat, une programmation de la Friche la Belle de Mai.

 

 

Jeudi 28 novembre à 18h30

Traduire pour la scène avec Ilaria Restifo, Samia Amami, Jumana El Yasiri.
Rencontre coanimée par Laurent Mulheisen.
Comment les textes et les savoirs voyagent-ils de culture en culture, de langue à langue, en Europe et Méditerranée ? Quels sont les enjeux et les difficultés de la traduction du théâtre, à la croisée
de l’écrit et de l’oral, de l’art et du politique…

 

Samedi 30 novembre à 18h

Du texte au geste avec Taha Adnan, Nidhal Guiga, Fouad Yammine, Nadia Vonderheyden.
Toute œuvre théâtrale inscrit le corps dans la langue, la langue dans le corps. Chaque metteur en scène vit cette mutation avec sa propre sensibilité, chaque auteur anticipe le devenir de son texte dans le temps et l’espace. Qu’en est-il dans le monde arabe ?

 

Dimanche 1er décembre à 11h

Rencontre radiophonique publique À l’air livre avec Driss Ksikes et Arzé Khodr
Le Marocain Driss Ksikes aime voir le théâtre comme lieu de controverse. N’enterrez pas trop vite Big Brother s’attache au destin d’un immeuble disparu, une tour de Babel dans une cité musulmane. Entre réel et virtuel, un monde en déliquescence… La Libanaise Arzé Khodr, dans La Maison, narre l’histoire de deux sœurs enfermées dans la maison familiale à Beyrouth après la mort de leur mère. Une comédie noire où les femmes conduisent le drame en laissant de côté leur frère.
Deux auteurs qui jouent des espaces d’habitation pour regarder le monde qui les entoure.

 

Dimanche 1er décembre à 14h30

Écrire, éditer : quels horizons ? avec Elisabeth Daldoul, Tarek Bacha, Gehanne Khalfalh et Hatem Hafez.
Cet échange avec la fondatrice de la maison d’édition tunisienne « Elyzad » et de jeunes auteurs de théâtre aborde entre autres la question de la création dramaturgique et littéraire dans les sociétés arabes après les révolutions.

 

Sans oublier le Cabaret des Histoires vraies de François Beaune
Deux soirées musicales à raconter et à entendre raconter : jeudi 28 et vendredi 29 novembre, hall de la Cartonnerie.