Georgia Doll

Autriche

Théâtre, poésie, prose

Georgia Doll, née en Autriche, grandit à Hambourg. Elle écrit du théâtre, de la prose courte et de la poésie, en langue allemande et française. Elle travaille aussi comme formatrice et donne des ateliers de théâtre.

  En création à La Marelle
  > Sous le sixième soleil la résidence
> Sous le sixième soleil le livre
> « La Crise Pourpre » texte inédit  
Rencontres et médiation
> À venir
Passées

Sitothèque
> Philip Baumgarten
> Cie Les Passagers du Mardi
> L’or bleu

Georgia Doll est née en 1980 à Vienne en Autriche. Elle fait des études de lettres et de théâtre à l’Université de Hambourg et à l’Université de Toulouse-Le Mirail. En 2006, elle suit le Master professionnel de mise en scène et dramaturgie à l’Université Nanterre à Paris. Elle y écrit sa première pièce Le Pays sombre, mise en voix en 2007 par Michèle Foucher au Théâtre Ouvert.

Elle intègre ensuite le renommé cursus d’Écriture scénique à la UDK, Université des Arts de Berlin. À Berlin sont montées ses pièces Le penchant pour le principe, par David Czesienski et Robert Hartmann (BAT Studiotheater, Gorki-Theater, Deutsches Theater, Theaterkapelle), Miss Europa va en Afrique, par Audrey Tarpinian (Theaterkapelle), ainsi que Le Retour de Lorenzo, par Philip Baumgarten (BAT-Studiotheater, Gorki-Theater), commande du Schauspielhaus Graz, Autriche. Elle écrit L‘Or bleu, mise en voix par Sahar Amini au Staatstheater Düsseldorf et mise en espace par Matthias Günther aux Münchner Kammerspiele. Cette pièce a été lue aux 15es Rencontres de jeunes auteurs de théâtre de NIACA au Théâtre Alexandre III à Cannes.

Elle écrit des pièces courtes pour le Staatsschauspiel Dresden et le Deutsches Theater Berlin et pour le CDN Montluçon. Avec la pièce Klara Morgenroth, elle participe au Festival de nouvelles écritures du Burgtheater, théâtre national de Vienne, et au festival Kaltstart à Hambourg. Stranger est présentée aux 16es Rencontres des Jeunes Auteurs Méditerranéens à Cannes et au festival Les Hauts Parleurs du Collectif À Mots Découverts au Grand Parquet, Paris. Dans le cadre du laboratoire d’auteurs politique du Theater Naunynstraße et du Gorki Theater, Berlin, elle écrit Nous étions moi, mise en espace par Brit Bartowiak. Elle traduit La Fratrie errante de l’auteure congolaise Marie-Louise Mumbu pour l’anthologie théâtrale allemande Scènes, et participe au festival Dramaturgie en dialogues du Centre des Auteurs Dramatiques à Montréal. Elle met en espace ce monologue au festival Frankophone Realitäten (Réalités francophones) au Gorki Theater Berlin. Dans le même théâtre, elle coorganise avec Yasmina Bellounar le colloque « Berlin calling Marseille » portant sur les questions migratoires et sur l’engagement politique du monde culturel.

Egalement metteure en scène, elle met en scène sa pièce Miss Europa va en Afrique au Théâtre Bobigny MC93. En 2013, elle signe la mise en scène de L’Or bleu au théâtre La Fabrique Culturelle, Toulouse, présentée par la suite aux Bancs Publics, Marseille et au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence. En 2013, elle fait une résidence d’écriture et de recherche à La Marelle, Marseille, autour de sa pièce Sous le sixième soleil, qu’elle met en scène avec Philip Baumgarten au théâtre Les Argonautes en 2015. La pièce est également lue au Théâtre Joliette-Minoterie, toujours à Marseille.

En 2012, elle coréalise avec Ida Clay le court métrage de fiction L’oiseau, les fenêtres (21 min., France) et, en 2016, elle réalise en binôme avec le vidéaste Stefan Sao Nelet le documentaire Sur le fil des hirondelles (13 min.) sur l’aire d’accueil pour les gens du voyage Saint-Menet.

Depuis 2010, elle vit à Marseille où elle crée son association culturelle Les Passagers du Mardi. Également formatrice, elle anime des ateliers de théâtre et d’écriture avec des publics de tous les âges et fait des créations avec des comédiens non professionnels, notamment au Théâtre de l’Œuvre à Marseille. Elle donne aussi des formations à l’international (Bulgarie, Togo, Tunisie), s’engage en tant que médiatrice culturelle pour les Droits Humains et enseigne les langues à l’Université.

Georgia Doll écrit en langue française et allemande.

 

Bourses et récompenses

2017
– « Der Tag des Toten », nouvelle, 2e place du prix littéraire Energie Burgenland, Autriche
Miss Europa va en Afrique dans la sélection 2016 de l’InédiThéâtre, Prix lycéen de pièces de théâtre inédites, Association Postures
2016
– Résidence d’écriture, Orphéon, Bibliothèque de théâtre Armand Gatti, La Seyne-sur-Mer pour la pièce de théâtre jeune public Les Mains Vides
2014
– Deuxième prix pour L’Or bleu au Forum des Auteurs de Coburg, Théâtre national de Cobourg, Allemagne
2013 /2014
– Bourse annuelle pour le laboratoire d’auteurs du Ballhaus Naunynstraße et du Gorki Theater, Berlin
2013
– Bourse de résidence à La Marelle, Marseille
2013
– Bourse Découverte pour Sous le sixième soleil, CNL Centre National du Livre, Paris
2011
– Nomination de L’Or bleu pour le Prix de soutien aux jeunes auteurs de théâtre de Munich
2009/2010
– Bourse annuelle pour le laboratoire d’auteurs du Schauspielhaus Düsseldorf, Düsseldorf

 
Publications

France
2015
– « La crise pourpre », texte en prose, in La première chose que je peux vous dire… revue de La Marelle, No 4
2013
– Das blaue Gold / L’Or bleu, théâtre, édition bilingue, coll. Nouvelles Scènes, PUM Presses Universitaires du Mirail, Toulouse
Allemagne
2013
Geschwister im Leerlauf (La Fratrie errante) de Marie-Louise Mumbu, traduction, « Scènes 16 », Neue französische Theaterstücke, Theater der Zeit
– Wir waren ich, théâtre, extrait et interview, magazine culturel Freitext, No 22, édition spéciale, Berlin
2012
– Klara Morgenroth, théâtre, extrait, magazine BELLA triste, No 34, Hildesheim
Das blaue Gold, théâtre, extrait, magazine culturel Freitext, No 19, Berlin
2011
– Die wahre Geschichte von Al-Horia, théâtre documentaire, magazine culturel Freitext, No 15, Berlin 
2010
– Der Hang zum Grundsätzlichen, théâtre, extrait, in Zwischenspiele – Neue Texte, Wahrnehmungs- und Fiktionsräume in Theater, Tanz und Performance (anthologie), Transcript Verlag
Miss Europa fährt nach Afrika, théâtre, extrait, magazine culturel Freitext, No 14, Berlin
2003
– Poèmes, in Junge Lyrik III, anthologie, Werhand Verlag