Chargement Événements

« Tous les Événements

  • Cet Événement est passé

La bibliothèque éphémère de… Histoires parallèles

samedi 16 janvier 2016, 17h00 à 19h00

| Gratuit

Les « bibliothèques éphémères », constituées par les artistes eux-mêmes ou les commissaires d’exposition, accompagnent la programmation au Frac et proposent des documents à la consultation du public. Elles sont pensées comme des prolongements d’expositions en invitant le public à les découvrir sous un autre angle.

Cette rencontre est organisée à l’occasion de l’exposition plurielle et collective Histoires parallèles, regards croisés sur les dix dernières années d’acquisitions du Frac, et du partenariat engagé entre l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles et l’École normale supérieure de Lyon.

Une proposition subjective de David Gauthier, en conversation avec Pascal Jourdana, suivie d’une lecture-performance du poète Jean-Marie Gleize.

 

[…] La diversité et la richesse des dispositifs expérimentés en une décennie de Parcours Formation Recherche « Écriture et photographie » résonnent dans les ouvrages cités sans aucune exhaustivité, rangés sur les étagères de cette bibliothèque qui ne possède que le qualificatif d’éphémère. […] Autant de dialogues entre l’expérimentation de dix ans de Parcours entre l’ENSP et l’ENS de Lyon et une décennie de création témoignent de la contemporanéité de cette formation originale menée par les deux écoles. La littérature, la poésie, les mots inspirent, influencent, créent les images et vice-versa. Et comme l’écrivait Denis Roche, « la montée des circonstances » (La Disparition des lucioles : Réflexions sur l’acte photographique, 1982) des mots et des images peut aboutir à l’étincelle, au déclic, au décloisonnement, et à ce qui peut être appelé hybridation. 

David Gauthier

Consulter ici la bibliothèque éphémère des Histoires parallèles.

 

David Gauthier est responsable des Affaires culturelles de l’École normale Supérieure de Lyon depuis 1999. Il est également Chargé de mission Images et, à ce titre, il mène une réflexion sur les relations que peuvent entretenir l’image et l’écriture aussi bien dans la programmation de la galerie « La Librairie », symbolisée notamment, par l’exposition de Denis Roche, Je photographie, donc j’écris, que dans les commissariats collectifs résultant du Parcours Formation Recherche « Écriture et photographie », initié depuis 2005 entre l’École nationale supérieure de la Photographie et l’ENS de Lyon, et des publications telles que Lettres à une galeriste de Stanislas Amand (Images en manoeuvre/ENS) et Les Légumes verts d’Aurélie Pétrel et Philippe Adam (Bleu du ciel). De 2012 à 2014, il a porté le projet « Les mots de l’image » de Jean-Louis Fabiani et Bernard Plossu, pour une exposition et un livre (Yellow Now/ ENS). Il est également commissaire indépendant et critique d’art, membre de jury tel que celui de Voies Off, et intervenant notamment à l’Institut Français de l’Éducation et à l’Unesco. Il a organisé
en 2008 les Rencontres de Lyon – Septembre de la photographie en proposant une carte blanche sur « Identité(s) » à l’ENSP, l’ENBA Lyon et l’ENS et en 2010 A new American photographic dream. Il anime et organise les grandes rencontres de la Mission images : James Nachtwey, Martin Parr, Arno Gisinger, William Klein, Rajak Ohanian, Shadi Ghadirian… et depuis deux ans le cycle « Préférence Photographie » sur Lyon. En 2012, il est co-auteur de l’ouvrage Le Juste Jardin (préface de Gilles Clément) et le commissaire invité de l’exposition « Devenir arbre en 2014 », pour célébrer les dix ans de la galerie Françoise Besson.

 

Jean-Marie Gleize est écrivain. il est né à Paris, aux Tournelles, dans le quartier du Marais entre Bastille et Saint Paul. Il est aussi Professeur émérite à l’École normale supérieure de Lyon où il a dirigé le Centre d’Études Poétiques durant dix années (1999-2009). Il a conçu ce laboratoire comme une « communauté » de recherche et de création. Il travaille (avec d’autres) à l’émergence d’une écriture objective.
Il s’est marié en Tunisie, a vécu à Carthage et a enseigné à l’Université de Tunis. Il a également enseigné aux États-Unis (dans la forêt du Vermont) et en Chine intérieure, à Wuhan. Il a beaucoup tourné autour du « trou de Léman », le lac. Dès qu’il en a la possibilité, il retourne en Chine, à Xi’an et à Pékin. Ou à Tarnac, qui est le village de son enfance.
Il travaille à l’exténuation et au dépassement du genre poésie. Il croit pouvoir parler de « post-poésie ». Il encourage toute initiative en ce sens. Il a longtemps documenté ses déplacements dans l’espace à l’aide du Polaroïd. Il aime la musique arabe, le noir, la pluie. Il s’intéresse aux ordres mendiants. Il ne va pas au théâtre.
Il a fondé la revue Acid(e) avec Michel Crozatier Puis la revue Nioques dont il est toujours responsable. Il croit que l’adjectif « littéral » et l’adjectif « communiste » doivent avoir un sens. Il travaille (avec d’autres) à le chercher.
Il a publié dans de nombreuses revues dont L’in Plano, ZUK, Tartine, Axolotl ou TTC.
Il a fondé la cellule Max Stirner à Sigonce (Alpes de haute Provence), avec Michel Crozatier et Patrick Sainton (« deadly workers »).
Source : http://www.cipmarseille.com

Dernières publications de Jean-Marie Gleize

Film à venir, Seuil, coll. Fiction & Cie,  2007
Sorties, Questions Théoriques 2009
Tarnac, un acte préparatoire, Seuil, coll. Fiction & Cie 2011
Tarnac, a preparatory act, translated by J. Clover, Chicago, Kenning Editions, 2014
Correspondance Francis Ponge/Albert Camus, Gallimard, 2014 (direction éditoriale)
Sorties (réimpression), éd. Questions théoriques, 2014
Les Callunes, La Sétérée, 2014
Le livre des cabanes, Seuil, coll. Fiction & Cie, 2015
Littéralité, éditions Questions théoriques, 2015

Détails

Date
samedi 16 janvier 2016
Heure
17h00 à 19h00
Prix
Gratuit
Type d'événement
Jeu de piste...
, , , , , ,

Organisateurs

La Marelle
Frac Paca

Lieu

Fonds Régional d’Art Contemporain (Frac Paca)

20 bd de Dunkerque
Marseille, 13002
+ Google Map