Image : Photo © Danielle Vioux

Comment va l’école ?, d’Isabelle Rainaldi [Grete]

Comment va l’école ?

À chaque fois, ça rate pas.

Comment va l’école ??

Ad vitam aeternam cette même question.

Et comment va le théâtre ?

Je sais pas…

Je sais pas…

 

JSP, jsp, jsp, jsp, jsp…

 

Je sais pas si je dois vous appeler Madame.
Je sais pas si je dois vous tutoyer.
Je sais pas si j’ai eu raison de vous écrire.

 

Mais ça partait d’un bon sentiment.

Sur l’enveloppe jaune (c’est ma couleur préférée), j’ai écrit au stylo-bille noir :

« À n’ouvrir que quand tout va mal et que vous ne savez plus où vous cacher ».

Ensuite j’ai écrit sur du papier blanc avec un stylo le même,

Peut-être que vous lirez cette lettre en 2040 parce que tout sera allé pour le mieux. Peut-être qu’on se fréquentera encore ou peut-être pas.
Je veux juste vous remercier pour tout ce que vous avez fait, vraiment vous avez marqué ma vie à jamais et je crois que je parlerai de vous à mes petits-enfants Vous m’avez non seulement aidée pour le théâtre et pour le cinéma mais aussi dans ma vie. Je vous ai choisie pour être l’actrice de mon premier film. vous avez accepté sans problème sans même me demander le scénario, ni si l’image que j’allais donner de vous était une image conforme à la morale. Je n’ai pas une vie très compliquée pour le moment, elle est même très chouette mais quand on est un cœur d’artichaut elle est un peu difficile à vivre parfois
Merci de m’avoir toujours écoutée, de m’avoir donné la possibilité de m’accomplir en tant que jeune femme, de m’avoir appris à être libre et à agir sans les autres. Merci de m’avoir secouée quand j’étais insupportable ou quand j’étais dans des états pas terribles.
Merci d’avoir été prof.
Si vous doutez de vous, sachez que dans le cœur d’une majorité de vos élèves, vous avez une place où vous cacher quand tout va mal, vous êtes incroyable. Vous faites ce métier avec tous les outils qui permettent aux adolescents de grandir et de s’épanouir.
Je vous aime très fort et encore une fois merci de ce que vous offrez.

Nous avons fini notre spectacle
Et la dame est tout émue
Demain nous ne ferons plus de miracle
Sur ce plateau nous ne monterons plus.

Un singe, un lapin, un flamant rose
Depuis trois ans vous êtes surprise
Vous nous avez vus grandir et muer
Ça c’était drôle faut l’avouer

Je parie que vous êtes en train de pleurer
Car c’est notre spécialité

C’est quoi l’adolescence ? Je sais pas
C’est quoi l’éducation ? Je sais pas
C’est quoi la vocation ? Je sais pas
C’est quoi être un artiste ? Je sais pas

Comment va l’école ?

JSP, JSR, JSR, JSR, JSR. FOUTEZ-MOI LA PAIX !
L’ÉCOLE VA MOURIR ET MOI AVEC !!! ALORS ME DEMANDEZ PAS COMMENT VA L’ÉCOLE, J’AI PLUS 15 ANS, J’EN SAIS RIEN !!! JSR JSR JSR

 

Et le théâtre, il va devenir quoi ? Vous savez pas non plus ?


 
Dans un si grand revers que vous reste-t-il ?
Moi, dis-je et c’est assez

 

Écrit pour le Grete, soutien du programme No-Mad Land, ce texte sur le thème Théâtre/Éducation est proposé en complément de la revue No-Mad Land : l’expérience de l’ailleurs, dans laquelle Isabelle Rainaldi publie également le texte titré « Gimme Shelter ».

%MCEPASTEBIN%

Carnet de résidence

No-Mad Land

10 juillet 2021

⤴︎ Revenir à
Travaux de résidences

Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.