Autosurveillance #12

Soirée chez R. et A. qui me présentent à une amie, E., impliquée dans le hacking, l’anti tracking et la dégafaisation. (Ce mot existe-t-il ?). Comme toujours en pleine écriture, beaucoup de mots dans la bouche de E. résonnent avec mes obsessions. La place des femmes dans l’espace public prend de plus en plus d’importance dans mon travail, leur effacement, jusqu’à leur nom, et le contrôle de leur corps, effectué par les autres mais aussi et surtout par elles-mêmes. Dans ma tête tournent ces mots revenant sans cesse chez Foucault quand il parle du traitement du corps, surveillé, enfermé : corps docile, quadrillage, rang. E. est en contact avec des organisations très actives contre la vidéosurveillance à Marseille. Elle me convie à une expo et des conférences ayant lieu la semaine prochaine, me parle de maquillage anti-reconnaissance faciale, qui n’est pas sans me rappeler les lasers évoqués par B.

Carnet de résidence

Gabrielle Schaff

22 janvier 2020
Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.