En montant vers la Villa © Benoît Virot

Dimanche 23 février

Je retrouve deux textes africains dans le butin aixois de la semaine dernière. Il y a, d’abord, Sozaboy, de Ken Saro-Wiwa, dont je vais pouvoir rendre son exemplaire à David. Et il y a une épopée digne des sagas islandaises, qui par l’abondance et la facilité de la narration provoque une sensation presque de la même espèce. (Les sagas islandaises, plus anciennes et renonçant à toute vraisemblance, ne m’ont pas quitté de plusieurs mois quand je les ai découvertes. Celle-ci sera plus facile à rééditer. Sauf si on décide de la retraduire. Ce pour quoi j’en tairai le nom.)

L’après-midi, je déborde et réattaque enfin le manuscrit de l’infinie tendresse, pas repris depuis cet été 2017 où j’ai squatté quatre heures durant la descente de Malmousque face à ces résonances et ces lignes de fuite adolescentes. Une vibration pure à laquelle l’auteur ajoute des couches et des couches de noirceur, parvenant à hausser un texte bâti à l’origine sur un pur rythme et une pure accélération de la psyché, en tombeau de l’innocence et de l’horreur. Ce sera, s’il parvient à homogénéiser ses voix, l’un des textes les plus noirs que j’ai édités.

Carnet de résidence

Benoît Virot

6 mai 2020

⤴︎ Revenir à
Travaux de résidences

Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.