Jour 12. Le Bar Jo

Au Bar Jo, c’est Linda qui ouvre, Linda qui sert, Linda qui tient, Linda qui ferme. Elle habite juste au-dessus. Avec les gaz des voitures, si elle ouvre ses fenêtres, elle meurt. À part ça, y’a pas à se plaindre. Toutes les langues se retrouvent ici, et quand Linda parle, on écoute la sienne. Il y a le Serbe, par exemple, qui s’embrouille avec l’Albanais. Alors quand Linda passe entre les tables, elle lui dit d’un ton ferme qu’ici, on reste calme, y’a pas d’embrouille. Honteux, il prend une voix de miel pour lui dire que c’est pas lui, que c’est sa langue, les intonations de son pays sont comme ça, y’a quiproquo, on le lui reproche toujours. Linda sourit. Elle sait très bien qu’il baratine : on l’a tous entendu de sa voix tendre ronronner au téléphone en langue natale à son amour immense. Linda lui dit ça va, ça va, et retourne à son bar.

 

Suivre tout le fil Instagram de Marin Fouqué et Safia Bahmed-Schwartz

Carnet de résidence

Marin Fouqué & Safia Bahmed-Schwartz

20 juillet 2020
Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai

Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski

© La Marelle 2020 - La Marelle est une structure résidente permanente à la Friche la Belle de Mai

Conception du site Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Graphisme Alexandre Sauzedde - Développement de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.