Écris-moi un mouton

Sébastien Joanniez & Émilie Flacher

Résidence du 11 novembre au 30 décembre 2013

Cette résidence est le moment de conception du dernier volet de la trilogie « Écris-moi un mouton » : une pièce d’anticipation sur le lien entre la France et l’Algérie qui s’empare des paroles des personnes rencontrées jusqu’alors sur les différents territoires pour inventer, imaginer, tracer l’avenir des relations entre ces deux pays. En coproduction avec le théâtre Massalia.

Projet de résidence

Sébastien Joanniez et Émilie Flacher souhaitent achever à La Marelle leur création Écris-moi un mouton. Ce parcours d’écriture, initié par la Maison du Théâtre de Jasseron (Ain), est porté par la Cie Arnica. Il est mené sur plusieurs années et s’intéresse aux traces laissées par la guerre d’Algérie à travers le vécu de témoin : anciens combattants, harkis, Pieds-Noirs, immigrés…

Il s’agit ici d’écrire et de mettre en place le troisième et dernier volet de cette trilogie, intitulé On en croirait pas ses yeux (au début).

On en croirait pas ses yeux (au débuttente d’imaginer l’avenir du lien entre la France et l’Algérie à travers les yeux de Smaïl.
Né en Algérie en 1994 au temps des attentats, Smaïl arrive en France à 18 ans et se retrouve par tirage au sort à la tête de sa municipalité en 2024. Mais les virages dans le temps bousculent aussi les petites vies, et dans ce slalom idéal, Smaïl a des vertiges…

Nous sommes en pleine salle des fêtes, l’orchestre est là, au milieu des guirlandes. L’histoire de Smaïl émerge sur la table du conseil municipal où sont convoqués personnages du passé, images du futur et situations cocasses mettant Smaïl face à lui-même.

 

Voir le dossier complet de la trilogie.