Dialogue avec Nathalie Kuperman

Vendredi 7 déc. 2012, 18h30 – Bibliothèque départementale, 20 rue Mirès, Marseille 3e

Rencontre lecture (ancienne formule « Écrivains en dialogue »)

Dans ses romans inspirés de la réalité, Nathalie Kuperman rend compte, avec une acuité non dénuée de dérision, de la précarité du monde et de la difficulté des relations humaines. Ses personnages, comme dans la vraie vie, y subissent l’injustice sociale et la violence des puissants. « Écrivains en dialogue », un cycle coproduit par la BDP et La Marelle

Le cycle Ecrivains en dialogue propose une rencontre avec un auteur accompagnée d’une grande lecture, d’une projection vidéo, d’un moment musical, ou de toute autre forme artistique… Chaque rendez-vous est animé par Pascal Jourdana et est suivi d’un échange avec le public. Un cycle coproduit avec la BDP des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec Libraires à Marseille.

Dans ses romans inspirés de la réalité (Nous étions des êtres vivants, Les Raisons de mon crime), Nathalie Kuperman rend compte avec une acuité non dénuée de dérision, de la précarité du monde et de la difficulté des relations humaines. Ses personnages, comme dans la vraie vie, y subissent l’injustice sociale et la violence des puissants.

Née en 1963, Nathalie Kuperman vit actuellement à Paris. Elle aime par-dessus tout regarder le temps passer. Quand elle était enfant, les professeurs lui reprochaient de rêver, de ne rien faire. « Si faire signifie être constamment en activité, je trouve ça dangereux », dit-elle. Aujourd’hui, sans doute grâce à ces moments de rêveries qui la rendaient coupable de ne pas travailler ou même de ne pas s’amuser, Nathalie Kuperman vit en écrivant… des romans pour adultes, des livres pour enfants et adolescents, de nombreuses histoires pour la presse jeunesse, mais aussi des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bandes dessinées : Olga dans Les p’tites sorcières et Les bobards d’Hubert dans Je lis des histoires vraies . Parallèlement à l’écriture, elle a longtemps travaillé dans la presse jeunesse. Elle quitte son emploi en 2009 et écrit Nous étions des êtres vivants, roman qui s’inspire de son expérience dans l’entreprise. Elle entre aux éditions de l’Olivier en janvier 2012 comme conseillère littéraire à mi-temps et publie dans la foulée temps chez Gallimard Les Raisons de mon crime, son dernier roman qui a obtenu le Prix de la Closerie des Lilas.

 

Lectures de textes par la comédienne Elisabeth Moreau

Avec la librairie Histoire de l’œil

Rencontre gratuite et libre d’accès. Renseignement et réservation possible au 04 13 31 82 00

 

 
Pour aller plus loin
________________________________

Nathalie Kuperman chez Gallimard

Le site des éditions de l’Olivier

Nathalie Kuperman à L’École des loisirs

 
 
Ailleurs sur le site de La Marelle
________________________________

Nathalie Kuperman