Démocratie participative !

Joseph Falzon

Résidence janvier à mars 2018

Une bande dessinée posant la question de la démocratie participative, son histoire, ses enjeux, ses limites. Lauréat 2018 de la « Résidence auteur-illustrateur » Médiathèque de Draguignan et La Marelle.

Joseph Falzon a pour projet de réaliser une bande dessinée mettant en scène l’histoire de la démocratie participative, ses applications et ses dérives. Cette enquête sera publiée dans la Revue Dessinée, trimestriel proposant une lecture du monde actuel par la bande dessinée de reportage. Ce sujet est écrit en collaboration avec Alice Mazeaud, Guillaume Gourgues, Magali Nonjon, tous les trois Maîtres de Conférence en science politique, spécialistes de la démocratie participative.

Cette BD reviendra sur l’histoire de la démocratie participative, des années 1960 à nos jours. De force contestataire et mue par une envie de contre-pouvoir à ses débuts, la démocratie participative a été récupérée par le monde politique dans les années 1980, dans l’idée de fournir une réponse aux problèmes sociaux. Dans les années 1990/2000, ces dispositifs se sont multipliés (débats publics, conseils de quartiers, de jeunes, de sages, d’étrangers, de handicapés…), cette forme de démocratie étant parée de toutes les vertus, semblant nécessaire, inéluctable et signe de modernité. Avec pour résultats des expériences qui fonctionnent mais aussi des dérives et des effets pervers. Car parfois la parole est confisquée, la réflexion sur tel ou tel projet tend à se réduire à un ensemble de méthodes où la dimension politique passe au second plan, ou encore la démocratie participative ne porte que sur des sujets secondaires et non-essentiels tandis que les enjeux majeurs sont gérés à l’échelle mondiale par des cercles d’élites non-élues. Malgré la multiplication de ces initiatives citoyennes, cette BD montrera ainsi qu’il n’existe en réalité par de réel contre-pouvoir face aux élus, ce qui serait pourtant la condition d’une véritable démocratie participative.

Cette analyse prendrait tout son sens sous forme de bande dessinée. Elle permettrait de retracer l’histoire de la démocratie participative (passage des luttes urbaines aux réunions policées), de témoigner de l’exclusion et de la catégorisation des publics, et de rendre compte du cadrage des prises de parole (bonne manière de s’exprimer dans un dispositif participatif) et des méthodes de participation (post-it, boîtiers de parole, …). La bande dessinée permet d’incarner tous ces moments et de les rendre vivants, mais également de rendre accessibles et compréhensibles des concepts en passant par des métaphores visuelles.

Avec ce projet, Joseph Falzon s’inscrit dans les thématiques développées par la Médiathèque de Draguignan, tout en poursuivant un travail de réflexion propre sur la complémentarité entre journalisme et bande dessinée.

PROLONGEMENTS

Joseph Falzon est le lauréat 2018 de l’appel à projets pour une résidence « auteur-illustrateur autour de la question du reportage », proposée par la Médiathèque de Draguignan et La Marelle, en partenariat avec les Archives Départementales du Var, et avec l’aide financière de la Drac Paca.

Joseph Falzon

Auteur illustrateur de BD
France

Né en 1984, Joseph Falzon a suivi des études de bande dessinée à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles. Fraîchement diplômé, il publie sa première BD, Jours de Cendre, aux éditions Sarbacane en 2010. Puis, il participe à la bédénovela Les Autres Gens, scénarisée par Thomas Cadène et publiée chez Dupuis avant de réaliser son spin-off, Romain et Augustin, un mariage pour tous, pour Delcourt, écrit par le même Thomas Cadène.

Il a ensuite réalisé durant trois années un reportage BD relatant la construction de la LGV Tours – Bordeaux. Il s’agissait de raconter l’aventure humaine vécue par près de 8000 personnes, ingénieurs, cadres, ouvriers pour réaliser ce projet titanesque. Dans le même temps, il a pu participer à la Revue Dessinée et à la revue TOPO en réalisant des reportages dessinés sur différents sujets (les Lanternes Rouges du Tour de France, les théories du complot, la distribution d’Internet à travers le monde…).

Joseph Falzon travaille actuellement sur une bande dessinée de science-fiction ayant pour thème la réalité virtuelle, toujours avec Thomas Cadène au scénario. La sortie du premier tome est prévue pour avril 2018. Il continue en parallèle à collaborer avec TOPO et la Revue Dessinée, et réalise des illustrations pour des cabinets d’architectes dans le cadre de dossiers de candidature répondant à des appels d’offres.

Parutions

– Jours de cendre, Sarbacane, 2010
– Les Autres gens, collectif, Dupuis, 2012
– Romain & Augustin, un mariage pour tous, scénario Thomas Cadène, Delcourt, 2013