CoLibriS 2013 Regards latino-arabes – Jour 1

Mercredi 24 avril 2013, 19h, Polygone étoilé, 1 rue Massabo, Marseille 2e

Soirée cinéma et littérature, spécial Chili

À l’occasion du quarantième anniversaire du coup d’État militaire du général Augusto Pinochet et du suicide du président socialiste Salvador Allende, le 11 septembre 1973 au Chili, Miguel Littín propose de projeter son film « Dawson. Isla 10 ».

Présentation générale du festival CoLibriS 2013
Les invités / L’équipe et les partenaires
Le programme Jeudi 25 avril – Journée d’étude Idemec/MMSH, Des Méditerranées latino-arabes
 > Le programmeLundi 29 et mardi 30 avril – Mexique/Maroc au CITL d’Arles, rencontres scolaires
 > Le programmeProgramme complet (téléchargement en pdf)

 


 

Mercredi 24 avril

19h > Polygone étoilé, Marseille
> Entrée gratuite

Soirée Cinéma & Littérature

1973–2013 Le coup d’État de Pinochet 40 ans après…

 

19h > Polygone étoilé, Marseille > Entrée gratuite
1 rue Massabo, Marseille 2e / Tél. 04 91 91 58 23
Accès : Métro ligne 2 ou tramway ligne 2, arrêt Joliette
(rue Plumier, puis François Massabo)

Bus ligne 49, arrêt Paris Forbin

 

En partenariat avec l’ASPAS (Solidarité Provence / Amérique du Sud), 
avec le soutien du Polygone étoilé. 

Sur place, une sélection de livres proposée par la librairie Prado-Paradis

 

 

En hommage à Miguel Littín, témoin de l’histoire du Chili

Miguel Littín, né au Chili en 1942, d’une famille d’immigrés arabes et grecs, est réalisateur, scénariste, acteur, producteur pour le cinéma et la télévision, et écrivain. Militant politique très lié au président Salvador Allende et à l’Unité populaire, il fut le héros du livre de Gabriel García Márquez L’Aventure de Miguel Littín, clandestin au Chili. Dans ce livre, García Márquez raconte comment Littín, qui fit partie des 5 000 Chiliens interdits de séjour dans leur pays suite au coup d’État de Pinochet, est pourtant rentré clandestinement au Chili au début de l’année 1985. Pendant six semaines, grâce à la résistance intérieure, il a réussi à diriger trois équipes de nationalités différentes pour filmer clandestinement, jusque dans le palais présidentiel, la réalité du pays sous la dictature militaire. Le résultat visible de cette aventure est un film de quatre heures pour la télévision et une version de deux heures pour les salles de cinéma (le documentaire Acta general de Chile). Une forme de résistance politique, mais aussi une interrogation sur la validité et l’utilité de la création dans une lutte politique. On lui doit aussi Viva el Presidente !, d’après le roman Le Recours de la méthode de l’écrivain cubain Alejo Carpentier, et deux films remarqués au festival de Cannes, Les Naufrages (1994) et Tierra del Fuego (2000) d’après le livre de Francisco Coloane. Miguel Littín a aussi écrit et adapté de nombreuses pièces de théâtre.

 

À l’occasion du quarantième anniversaire du coup d’État militaire du général Augusto Pinochet et du suicide du président socialiste Salvador Allende, le 11 septembre 1973 au Chili, Miguel Littín (absent du festival) propose de projeter son film Dawson. Isla 10.

Dawson. Isla 10

(Dawson. Île 10, 1h 57, 2009), d’après le livre Isla 10 de Sergio Bitar.

L’île Dawson, une petite île chilienne de la Terre de Feu battue par les vents et la neige, est le cadre de ce film. En 1973, une trentaine de leaders et d’autorités de la Unidad Popular est transférée sur cette île, après le coup d’État de Pinochet. C’est le bagne situé le plus au sud du monde, dans le détroit de Magellan. Il accueillit en 1973 et 1974 les détenus politiques de la dictature dans des conditions effroyables. Ce long métrage s’appuie sur le livre autobiographique d’un de ces reclus du bout du monde, Sergio Bitar, qui était alors jeune ministre des Mines dans le gouvernement de Salvador Allende.

Après la projection de Dawson. Isla 10, un échange avec le public est proposé, animé par Leonor Harispe, Hernán Harispe (ASPAS), et Pascal Jourdana (La Marelle).

Á partir de l’ensemble du travail de Miguel Littín, aussi bien en tant que romancier que cinéaste, cet échange est  l’occasion d’entendre les témoignages directs de personnes présentes au moment du coup d’État de Pinochet, perpétré il y a trente ans au Chili. En effet, Hernán Harispe, Argentin, était à Santiago du Chili en tant que journaliste, arrivé en avion le jour même du coup d’État. Son dialogue avec Miguel Littín est l’occasion d’évoquer cette période noire, et la manière dont le Chili, mais aussi les autres pays sud-américains soumis à des dictatures, ont construit leur présent, et voient leur avenir.

 

Vendredi 26, de 10h30 à 11h30, une rencontre avec Sergio Bitar, auteur du livre qui a inspiré le film de Miguel Littin et protagonistes des événements, est proposée aux Grandes Tables de la Friche, avant l’inauguration du festival qui se poursuit à la Friche, salle Seita.

 

 

  

 

Pour aller plus loin
________________________________ 

 

Retour à la page principale du festival CoLibriS 2013

Voir les invités 2013

 

 

Un événement labellisé Marseille-Provence 2013