Céline Minard à Martigues

Samedi 11 octobre à 16h30 – Médiathèque Louis-Aragon, quai des Anglais

Rencontre-lecture. Avec la librairie L’Alinéa

« Faillir être flingué », dernier roman de Céline Minard, a reçu le prix du livre Inter 2014. Ce western des origines, véritable épopée fondatrice, est une vibrante célébration des frontières mouvantes de l’imaginaire.

 

Faillir être flingué, Céline Minard, éd. RivagesRésidente à la villa Médicis de 2007 à 2008 et à la villa Kujoyama en 2011, Céline Minard est l’auteur de huit fictions dont So long, Luise (Denoël, 2011), liste du prix Femina 2011 et Les Ales (Cambourakis, 2011). Faillir être flingué, son dernier roman paru aux éditions Rivages, plébiscité par le public et la critique a reçu le prix Virilo, le prix du style, et le prix du livre Inter 2014. Ce western des origines, véritable épopée fondatrice, tantôt lyrique, tantôt dramatique ou burlesque, est d’abord une vibrante célébration des frontières mouvantes de l’imaginaire.

 

Faillir être flingué

Un souffle parcourt l’espace inhospitalier des prairies vierges du Far-West, aux abords d’une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C’est celui d’Eau-qui-court-sur-la plaine, une jeune Indienne dont tout le clan a été décimé, et qui, depuis, déploie ses talents de guérisseuse aussi bien au bénéfice des Blancs que des Indiens. Elle rencontrera les frères Brad et Jeff traversant les grands espaces avec leur vieille mère mourante dans un chariot brinquebalant tiré par deux boeufs opiniâtres ; Gifford qui manque de mourir de la variole et qu’elle sauve in extremis ; Zébulon poursuivi par Elie dont il a dérobé la monture, Arcadia, la musicienne itinérante, qui s’est fait voler son archet par la bande de Quibble. Et tant d’autres personnages, dont les destins singuliers, tels les fils entretissés d’une même pelote multicolore, composent une fresque sauvage où le mythe de l’Ouest américain, revisité avec audace et brio, s’offre comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les trafics, à tous les transits, à toutes les itinérances. 

 

 

Six mois auparavant, juste avant qu’ils ne pénètrent dans les plaines, adossée à son arbre, la petite les avait regardés venir sans bouger. Elle mangeait quelque chose qu’elle s’était dépêchée d’engloutir avant qu’ils n’arrivent à sa portée. Elle avait regardé les boeufs, les trois hommes, Jeffrey, l’autre fils de la vieille femme, sur le siège, Josh qui tenait son cheval par la bride et Brad qui fermait la marche, chassant les mouches devant son visage avec son chapeau. Et alors qu’ils allaient passer et la laisser derrière eux sans lui accorder plus qu’un regard circonspect, la grand-mère s’était mise à japper dans le chariot, comme un coyote. La petite avait ouvert les yeux un peu plus grand mais n’avait pas remué. Les autres avaient frissonné comme sous l’effet d’un passage d’air froid. Et les cris du coyote partis du pied du pin s’étaient poursuivis tout au long du chemin ce jour-là.

Faillir être flingué, Céline Minard, Rivages, 2013

 

 

Rencontre animée par Pascal Jourdana – Entrée libre.
Renseignements : Médiathèque Louis-Aragon
Suivie d’une séance de signature, avec la librairie L’Alinéa

 
 

Dans le cadre du festival Les Littorales, Céline Minard dialoguera avec Marc Biancarelli le 11 octobre à 12h sur le bateau le Don du Vent, quai de la Fraternité (Vieux-Port) à Marseille. [entrée libre]