Carnets de résidences

  [= points de suspension, s’assurer par le haut. Bidoigt, caillou, crawl, porte de grange, rêve de papillon ! Dessine un soleil avec un volcan]  Retour à la Salle des Machines. Protocole vaguement inspiré de la méthode dénommée « fal » après un vague rituel d’ablutions maritimes (Wouah. Glacial). Prendre le premier livre venu. Choisir une page […]

Carnets de résidences

[= Hume Hume à la plage. Une pierre ou un morceau de métal élevé en l’air, puis privé de son support Hum hum ]   Parfois, s’échapper de la Salle des Machines, revenir au second plan. Prendre ce qui tombe sous la main.

Carnets de résidences

[= ô oh ho lourd comme une basse]   Parfois, s’échapper de la Salle des Machines, changer le Plan de campagne, direction nord. Alors, ouvrir le premier livre avec un cercle en couverture, lire la première ligne avec un O.

Carnets de résidences

[= Terre ! Carte blanche. Caboter en eaux troubles. Impair, vert et passe]   Parfois, aller à la Salle des Machines, recueillir un passage dans un livre, selon un protocole toujours nouveau. Aujourd’hui, ouvrir un livre avec une couverture dessinée, page 64, la quatrième ligne avant la fin.

Carnets de résidences

[= ciel ! une porte peut être ouverte et fermée]   Parfois, aller à la Salle des Machines, recueillir un passage dans un livre, selon un protocole toujours nouveau. Aujourd’hui, ouvrir au hasard un livre dont le titre contient un animal et choisir une ligne au hasard.

Carnets de résidences

[= bon pied bon œil, ne pas y aller par quatre chemins, voir la montagne en ouvrant sa porte / aller par Cinq Avenues à la mer]   Parfois, aller à la Salle des Machines, recueillir un passage dans un livre, selon un protocole toujours nouveau. Aujourd’hui, ouvrir le premier livre trouvé avec un bandeau […]

Carnets de résidences

[= prendre de la graine en bleu de travail]   Parfois, aller à la Salle des Machines, recueillir un passage dans un livre, selon un protocole toujours nouveau. Aujourd’hui, ouvrir le premier livre repéré bleu comme mon pantalon, page 27, le dernier paragraphe.  

Carnets de résidences

Armando tient à m’offrir un grand cadeau avant l’heure. Il veut me montrer son Marseille d’antan, celui des premiers migrants noirs. Celui de Claude McKay. Même si on a décidé de ne pas fêter son anniversaire, un cadeau pareil, ça ne se refuse pas. Par un guide sans pareil : Armando Coxe (Marseillais d’origine angolaise, anthropologue, animateur de radio, agitateur culturel, spécialiste de McKay à Marseille et surtout cheville ouvrière du Collectif Claude McKay.

Carnets de résidences

Surtout ne pas chercher à dompter cette ville rebelle et revêche. C’est que Marseille est, comment le dire, hors norme. Totalement hors norme. En dehors de Naples, elle n’a pas d’équivalent. Alors ? Alors rien. Pas de recette miracle débité par un coach censé booster votre potentiel relationnel. Cette méthode marche sans doute à Miami ou à Melbourne mais ici elle butera sur un os. Un gigantesque os méditerranéen. […]

Carnets de résidences

Déjà dix jours que je suis en résidence à La Marelle. Je suis dans un grand appartement, comprenant plusieurs pièces haut de plafond, situé au rez-de-chaussée de la demeure où logeait l’ancien directeur de la Seita. En France et dans l’outre-mer tout le monde connaissait la Seita. Moi-même né au mitan des années 1960 dans […]

Carnets de résidences

Mardi 21 mai, 20h   Je suis tombée amoureuse de Marseille en prenant le bateau pour aller aux Goudes, mais je ne me doutais pas que j’allais passer la dernière semaine de résidence hors les murs à la Madrague de Montredon chez l’artiste Fabienne Yvert, face à la mer, face aux îles vénérées du Frioul. […]

Carnets de résidences

Samedi 11 mai — Lundi 14 mai   La Friche — Vieux Port — Parc National des Calanques — Cours Julien — Le Talus   Je commence à dessiner un circuit de prédilection à Marseille, modulable en fonction du temps et de chaque invité. Il débute à la Friche la Belle de Mai, le plus […]

Carnets de résidences

30 avril, plage du Prado, 17 h Nous sommes allongées sur du simili sable gris, alanguies face au clapotis des vagues et au miroitement de l’eau. À notre droite le soleil s’écrase sur les îles du Frioul — éternel fil conducteur et point de repère du séjour — tandis qu’à notre gauche s’élève majestueusement le parc […]