Non classé

L’exploration urbaine se concentre sur des lieux désertés, des friches, mais privilégie les sous sols, les souterrains, et les toits. Le haut et le bas.  Ce qui est caché. Espaces hospitaliers c’est aussi l’exploration, par les mots, les trait, les sons, de ce qu’on ne voie pas de prime abord, de ce qui est délaissé, […]

Carnets de résidences

Le texte comme une colonne dont les vertèbres s’alignent peu à peu. Il faudra choisir à l’intérieur pour lire des extraits, faire des coupes, l’entendre autrement. Et puis le luxe : relire Marelle, en séjournant à La Marelle. Et penser à cette écriture de l’exil, qui est aussi celle de Cortázar, une écriture de la […]

Carnets de résidences

Espaces hospitaliers : à la rencontre de deux sources. Les  noms le disent, Bruno Lahontâa, du béarnais La unda, qu’il faut entendre Laounda, et de la Fuente, de la source, deux sources, l’une source de textes, l’autre de dessins. Il y a cette eau impétueuse de la Durance contenue dans un canal pour approvisionner Marseille […]

Carnets de résidences

Kanchev classe les pays et leurs habitants par leur coefficient de chaleur au sens littéral et figuré. Evidemment, les Allemands et les Français arrivent en queue de peloton. Les Espagnols sont en haut de la liste, les Italiens ne doivent leur deuxième place qu’à leur manque de fiabilité, et à leurs réseaux mafieux. Je pense […]

Carnets de résidences

En visitant, à la Vieille Charité, la collection de masques mexicains du cinéaste François Reichenbach, je songe à Jane Poupelet, à l’atelier des masques destinés aux « gueules cassées » de la guerre de 14/18, pour protéger les visages détruits par la mitraille. Une des découvertes qu’on fit dans les caves délaissées de l’hôtel Saint-Marc, jouxtant l’hôpital […]

Carnets de résidences

On se dit que c’est l’effet Tom Cooper. Suivre la trace de cet auteur en résidence. Après avoir égaré ses clefs de voiture, perdu son téléphone portable dans la maison en mode silencieux, avoir repoussé en pleine nuit l’irruption de chiens loups hurlant à la mort sur sa terrasse […]

Carnets de résidences

  Sous les arcades sous le jardin Il y aurait la mer Bleue Du bleu abstrait de Mallarmé Au bleu azuré de la villa Orlamonde de Maeterlinck C’est selon les jours Les moments de la journée