ARNAUD DE LA COTTE

Journal filmé

Résidence intersticielle 2019/2020

Ce projet accompagné, qui prend la forme de temps de résidence courts et de plusieurs périodes de travail d’éditorialisation, est destiné à réaliser un livre numérique à partir du « Journal filmé » d’Arnaud de la Cotte.

« Après avoir longtemps écrit, longtemps filmé ; après avoir appris des auteurs, écrivains et plasticiens que j’ai reçus pendant vingt ans, en résidences autour du lac de Grand-Lieu, j’ai développé ma propre écriture en devenant filmeur.

Le Journal filmé s’inscrit au croisement de la littérature, du cinéma et des arts visuels. Au jour le jour, j’enregistre mon quotidien, je monte les images et les sons, j’écris des textes, je les enregistre. Ainsi, chaque épisode publié sur ma chaîne YouTube et sur un blog est une reconstruction qui navigue entre réalisme et poésie, entre souvenir et imaginaire. Il y a 145 épisodes disponible sur YouTube, au 3 novembre 2019. »

Arnaud de la Cotte

Le journal filmé est un genre cinématographique qui s’est développé aux États-Unis autour de Jonas Mekas et en France avec des réalisateurs comme Joseph Morder, Gérard Courant et Alain Cavalier. L’apparition du numérique et le développement du web ont favorisé l’invention de nouvelles pratiques d’écritures diffusées sur les plates-formes vidéo et sur les réseaux sociaux. Le projet de résidence d’Arnaud de la Cotte est d’utiliser désormais ces matériaux pour imaginer l’écriture d’un livre numérique, où il sera aussi question d’image, de montage, de temps (et de hasard).

SUIVRE ARNAUD DE LA COTTE À LA MARELLE

Dans la Bibliothèque d’Arnaud de la Cotte

La première chose que je peux vous dire…

Le Carnet de résidence d’Arnaud de la Cotte

Arnaud de la Cotte

Filmeur, directeur artistique, auteur
France

 

Arnaud de la Cotte, né en 1962, est titulaire d’un Master créateur d’expression plastiques option art, design, communication (DNSEP à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy). Parmi ses activités professionnelles, il est directeur artistique de l’association l’Esprit du lieu (organisation de résidences d’auteurs et d’artistes plasticiens), a été représentant du Comité des artistes-auteurs plasticiens au 1% artistique du Conseil général de Loire-Atlantique, et a été administrateur de l’association les Archers de la nymphe, créée avec Paul-Armand Gette. Il tient depuis 2016 un Journal filmé sur sa chaine YouTube. Il a également réalisé en 2014 Arrangement végétal, séries de vidéos sur sa chaine Viméo.
Outre la réalisation de son journal filmé qui est le produit de la synthèse de ses pratiques (plastiques et littéraires), il a conçu en 2015 une installation composée de 5 000 boules de taille identique à partir de l’œuvre de Jean-Luc Parant, et participé en 2006 à une exposition collective intitulée Petits formats en grande forme organisée à Nantes par Delphine Bretesché. Il a également réalisé en 2001 une installation paysagère autour de sa maison avec Gilles Bruni, Longue-vue-la-masure, dans le cadre d’une résidence d’artiste privée. 

 

Travaux (sélection)

Depuis 1984 : pratique de l’écriture et de l’édition (4 livres autoédités), de la photo, de la radio, de la vidéo et du cinéma.

 

Sur le web 

  • Même Terre, texte, publication en ligne, 2014

En papier 

  • Le film en je, essai biographique sur la pratique du Journal filmé, éditions joca seria, parution en 2020
  • Circum-lacustre, avec Gilles Bruni, texte et photo, éditions joca seria, 2017
  • Arrangement végétal, avec Gilles Bruni, texte et photo, éditions joca seria, 2015
  • Île ronde, déchirure tempête d’Anne Savelli, photos, éditions joca seria, 2014
  • Même terre, autoédition, 1998

En revue 

  • Texte, photo et dessin dans plusieurs numéros de la revue collective Le Bout des Bordes, le journal de la Maison de l’Art Vivant, sous la direction de Jean-Luc Parant, Actes sud, 2010 et Al Dante, 2004
  • Communications (texte et photo) dans les bulletins des Archers de la nymphe sous la direction de Paul-Armand Gette, éditions joca seria, 2002 à 2004

Sitographie