ANTOINE VOLODINE

Jours et nuits post-exotiques au Frac

2020 à 2021

Après Jakuta Alikavazovic, c’est l’écrivain Antoine Volodine qui accepte cette année l’expérience d’une résidence en immersion au Frac Provence-Alpes-Côte d’azur.
PANDÉMIE DE COVID-19 : cette résidence est reportée. Provisoirement…

Après les explorations de Jakuta Alikavazovic, c’est au tour du romancier Antoine Volodine de s’imprégner des espaces du Frac, à Marseille, de son architecture et des ses œuvres, exposées ou non, pour poursuivre son ambitieux travail d’architecture romanesque à partir du « genre » qu’il a inventé, le post-exotisme. Cette construction mise en chantier depuis un quart de siècle se rapproche de son stade final, car on sait désormais que l’entreprise comprendra en tout quarante-neuf ouvrages. Il ne reste donc que peu de temps à Volodine et aux multiples autres  « voix du post-exotisme » qu’il a créées (Manuela Draeger, Lutz Bassmann, Elli Kronauer…),pour « marcher avec constance sur la route qui mène à la dernière phrase du post-exotisme, [qu’il] espère bien pouvoir écrire de [son] vivant, si tout va bien : “Je me tais.”  »

Durant cette résidence en plusieurs temps, portée par La Marelle et le Frac, Antoine Volodine va tout simplement poursuivre son œuvre, mais aussi s’imprégner de l’atmosphère si particulière d’un centre d’art contemporain. Il ne reste dès lors à imaginer comment ses récits, ses personnages ou ses hétéronymes, vont on non en être affectés…

SUIVRE ANTOINE VOLODINE
À LA MARELLE

Dans sa Bibliothèque

La première chose que je peux vous dire…

Son Carnet de résidence

Portée par La Marelle et le Frac Paca, cette résidence d’Antoine Volodine s’effectue au sein même du Frac. Elle est le fruit d’un partenariat riche et actif entre les deux structures qui prend des formes très diverses.

Antoine Volodine

Romancier
France

Antoine Volodine © Samuel Kirszenbaum

Antoine Volodine est le principal pseudonyme d’un romancier français. Après des études de lettres, il enseigne le russe pendant 15 ans et se consacre à l’écriture et à la traduction à partir de 1987. Il commence à publier des romans dans la collection des éditions Denoël, Présence du futur, tout en déclarant que ses livres n’appartiennent pas au registre de la science-fiction. Il publiera ensuite aux éditions de Minuit, puis chez Gallimard et au Seuil.
Dès ses premiers livres, il construit avec constance un édifice romanesque à plusieurs voix qu’il nomme « post-exotisme ». Il se place délibérément à l’écart des courants littéraires contemporains et se réclame à la fois du réalisme magique et d’une littérature internationaliste, engagée, où se croisent l’onirisme et la politique. Les thèmes de ses ouvrages sont marqués par une réflexion sur l’histoire du XXe siècle, sur les génocides et l’échec des révolutions. Il est également très inspiré par la Russie soviétique et des formes ou des modes de pensées orientales.
L’originalité des écrits d’Antoine Volodine a souvent conduit la critique à dire de lui qu’il était inclassable. La catégorie littéraire nouvelle dont il se réclame, le post-exotisme (terme donné au départ par boutade], permet d’aborder son œuvre sans se perdre dans des systèmes de classifications.
À la fin des années 90, d’autres signatures sont venues s’ajouter à celle d’Antoine Volodine, citées dans Le Post-exotisme en dix leçons, leçon onze. Plusieurs parmi celles-ci ont publié des livres : Elli Kronauer et Manuela Draeger à l’École des Loisirs, Lutz Bassmann aux éditions Verdier. Il s’agit là d’une série d’hétéronymes, sous lesquels se cache le seul et même écrivain Antoine Volodine.
En 2017, il a été lauréat pensionnaire à la Villa Kujoyama à Kyoto.

 

Bibliographie sélective

Signées Antoine Volodine

  • Biographie comparée de Jorian Murgrave, Denoël, Présence du Futur, 1985
  • Lisbonne, dernière marge, Minuit, 1990
  • Le Nom des singes, Minuit, 1994
  • Le Post-exotisme en dix leçons, leçon onze, Gallimard, 1998
  • Des anges mineurs, Seuil, Fiction & Cie, 1999 (Prix Wepler, Prix du Livre Inter)
  • Dondog, Seuil, Fiction & Cie, 2002
  • Bardo or not Bardo, Seuil, Fiction & Cie, 2004
  • Terminus radieux, Seuil, Fiction & Cie, 2014 (Prix Médicis, Prix de la Page 111)
  • Frères sorcières, Seuil, Fiction & Cie, 2019

Signées Elli Kronauer

  • Soukmane fils de Soukmane et les fleurs écarlates, L’École des Loisirs, Médium, 2000
  • Sadko et le tsar de toutes les mers océanes, L’École des Loisirs, Médium, 2000
  • Mikhaïlo Potyk et Mariya la très-blanche mouette, L’École des Loisirs, Médium, 2001

Signées Manuela Draeger

  • Le radeau de la sardine, L’École des Loisirs, Médium, 2009
  • Onze rêves de suie, L’Olivier, 2010
  • La nuit des mis bémols, L’École des Loisirs, Médium, 2011
  • Herbes et golems, L’Olivier, 2012
  • Moi, les mammouths, L’École des Loisirs, Médium, 2015

Signées Lutz Bassmann

  • Haïkus de prison, Verdier, Chaoïd, 2008
  • Avec les moines-soldats, Verdier, Chaoïd, 2008
  • Les aigles puent, Verdier, Chaoïd, 2010
  • Danse avec Nathan Golshem, Verdier, Chaoïd, 2012
  • Black Village, Verdier, Chaoïd, 2017

 

Sitographie