Le souffle de la mémoire

Amira-Géhanne Khalfallah

Résidence du 6 mai au 4 juin 2015

C’est autour d’un projet de film documentaire qu’Amira-Géhanne Khalfallah travaille avec Julie Moreau, réalisatrice, et Sofia Bouazaoui, danseuse. Ensemble, elles se sont interrogées sur l’immigration des femmes, arrivées en France sans l’avoir choisi, et les histoires qu’elles peuvent nous raconter aujourd’hui…
[Texte, film & danse]

Le projet de résidence

C’est autour d’un projet de film documentaire qu’Amira-Géhanne Khalfallah a connu Julie Moreau, réalisatrice, et Sofia Bouazaoui, danseuse. Elle a été saisie par leur volonté de rencontrer une Algérie que leurs grands-parents ont quittée il y a longtemps et que la jeunesse algérienne rêve de quitter à nouveau aujourd’hui pour la France. Elles se sont interrogées sur l’immigration des femmes, sur celles qui sont arrivées en France sans l’avoir choisi.

Quelles histoires peuvent-elles nous raconter aujourd’hui ? Anonymes, silencieuses, ces mères-épouses, parfois jeunes filles, étaient arrivées avec leurs imaginaires, leurs espoirs, leurs traditions mais aussi leurs peurs, laissant derrière elles leurs univers. On leur a offert de nouvelles robes, de nouvelles vies. On les a dévêtues de leur passé et promis un avenir meilleur. En France, elles ont appris à devenir françaises. Elles ont transmis à leurs filles et petites-filles des histoires fragmentées à propos d’un pays peu à peu fantasmé. Pour avancer, elles ne devaient plus se retourner…

Amira-Géhanne veut écrire ces vies, ces silences… Le film sera composé de ses mots, tandis que Julie écrira avec ses images et Sophia avec son corps. Elle va participer à l’écriture du scénario, mais l’essentiel de son travail de résidence se tiendra dans la matière même de son travail : l’écriture, le conte, la récolte et la réappropriation des histoires.

 

La résidence d’Amira-Géhanne Khalfallah est aidée par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône dans le cadre du Dispositif départemental de résidences d’auteurs, d’illustrateurs ou de traducteurs.