Mary Shalynina (un dessin animé autour de « De l’autre côté de la peau »)

Instructions No 5 : comment se perdre quand on écrit

— Avoue-le, t’aimes les histoires ?
— Attends, je te raconte !

  1. La fiction sauve, soigne je dis à mon amie ce matin.
  2. J’ai toujours voulu écrire des livres joyeux.
  3. Est-ce la fiction qui vit à travers toi ou est-ce toi qui vis à travers la fiction ? me demande mon amie ce matin.
  4. J’ai 6 ans et à partir d’une boule de neige je fabrique un corps aléatoire d’une petite fille – une poupée de neige, je suis assise par terre et je me raconte une histoire, c’est le jour où mon grand-père est mort, mon histoire le concerne. Tout est blanc autour, ce mélange : neige + soleil.
  5. On ne peut pas désaimer, mais on peut aimer autrement, n’est-ce pas ?
  6. Hier j’ai rêvé de ce lieu où je dois habiter, c’est entre Bordeaux et ici (la Méditerranée ?), c’est en hauteur, il y a une rivière, une forêt et un virage, et c’est tout bleu (ou vert ?).
  7. Sais-tu où c’est, cher lecteur anonyme ? Peux-tu me le dire ?
    • 7.a) Par mail
      ou
    • 7.b) Dans mon rêve prochain ?
  8. C’est mon grand-père qui m’a appris à lire, j’avais 4 ans.
  9. Si on a mal ou peur il suffit juste de se projeter ailleurs, de faire un saut, de se voir quelque part non-indemne.
  10. Je réponds aux messages de mes amis dans ma tête (mais apparemment ils ne m’entendent pas).
  11. Je me demande qu’est-ce que la fiction fait à mes neurones, mes cellules, mes atomes ?
  12. Quand ceux que l’on a aimé partent ils laissent en nous des espaces larges, quand ils courent quelque part nos poumons grandissent (toutes ces plaines intérieures, ces terrains de foot !)
  13. Parfois je parle toute seule dans la rue, je sens mes lèvres qui bougent.
  14. J’ai toujours voulu écrire des livres joyeux.
  15. Je sais que je l’ai déjà dit, mais c’est important.
  16. Accepter une fiction de l’autre c’est comme ouvrir une fenêtre dans une pièce restée sombre pendant un moment certain – la lumière passe.
  17. Je convertis des pertes en apparitions.
  18. Parfois je parle aux objets autour de moi et ils me répondent.

 

 

Carnet de résidence

Aliona Gloukhova

18 février 2022

⤴︎ Revenir à la page
Travaux de résidences

Haut de page

La Marelle
La Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin, 13003 Marseille
Tél. 04 91 05 84 72

Vous avez un compte lecteur ?

La Marelle est une structure résidente permanente de la Friche la Belle de Mai


Soutiens financiers de La Marelle
Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur · Centre National du Livre · Région Sud Provence–Alpes–Côte d’Azur · Ville de Marseille · Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône · La Sofia Action culturelle · Fondation Michalski
Haut de page

Mentions légales — Conditions générales de vente
© La Marelle 2020 — Conception du site Nicolas Joseph
Graphisme Alexandre Sauzedde — Développement Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.