Espace fine #4 – Partir, rester, revenir, écrire

Laurence Vilaine

Un objet radiophonique littéraire sur Radio Grenouille – Janvier 2015

Une approche sonore et très musicale de l’univers de Laurence Vilaine, auteure de « Le Silence ne sera qu’un souvenir », tout juste revenue d’Algérie pour un nouveau projet d’écriture. « Ici, chaque moment est la partie immergé d’un iceberg, chaque moment, chaque parole, chaque lieu évoqué a son développement en profondeur, tout se rejoint sûrement, en bas, très bas, là où les courants sont peut-être verticaux. »

Espace fine : une proposition de création radiophonique littéraire, produite par Radio Grenouille et La Marelle, avec Pascal Jourdana et l’auteure associée Esther Salmona (en résidence « filée » 2014/2015). > S’abonner au podcast  > S’abonner au flux RSS

 

Premières diffusions : lundi 12 janvier 18h00 / mercredi 21 janvier 07h30
 

 

Esther Salmona et Pascal Jourdana proposent de traverser l’œuvre de Laurence Vilaine, en s’attardant particulièrement sur un temps algérien, étape importante de son parcours littéraire et personnel.

Une approche sonore et très musicale de l’univers de Laurence Vilaine, auteure de Le silence ne sera qu’un souvenir, tout juste revenue d’Algérie pour un nouveau projet d’écriture.

« Ici, chaque moment est en fait la partie immergé d’un iceberg, chaque moment, chaque parole, chaque lieu évoqué a son développement en profondeur, tout se rejoint sûrement, en bas, très bas, là où les courants sont peut-être verticaux.
La partie immergée, ce qu’on écoute, ce sont des pistes, des fines herbes qui partent dans plusieurs directions, au gré des vents, à chacun de les suivre ou pas, de revenir et repartir, c’est souple, ça donne envie de raconter des histoires, ça ressemble à sa parole.
Avec Laurence Vilaine, ça se ramifie, ça hésite et ça prend le tangage, le roulis, tout est toujours possible, et là-dedans, en même temps c’est clair, la ligne existe, c’est celle de l’extrême écoute, l’extrême sensibilité, toujours apparaissante, disparaissante, revenante, partante. »

Esther Salmona

Avec, entre autres, les voix de Malika Bougherara et de Nacer Haddam. 

 

Ouvrages cités
Le silence ne sera qu’un souvenir, éditions Gaïa, 2011
Les Pieds dans le soleil (titre provisoire), à paraître. Lire un extrait
Esther Salmona lit également un extrait de Suzanne, d’Isabelle Bonat-Luciani (inédit)

 

Bande-son
• « Chci sluncem být (až se k nám právo vrátí) », Spirituál kvintet, 20 let, 1984
• « Gymnopédie 1 », Éric Satie, interprété au piano par Anne Queffélec, Satie et compagnie2013
• « Rythme Saudani », Alla, Alla vol. 3
• « El oud El Sodani », Alla, Alla vol. 2
• « Takasim ala el oud, instrumental soudani », Alla, Alla vol. 1
• « Guelb ou dem », Gnawa Diffusion, Souk System, 2003
• « Match Bettikh », Gnawa Diffusion, DZ Live, 2002 
• « Ya dénya », ContrasT, album sans titre, 2012 (paroles Yacine Ouabed)
• « He Massina Sintadoben », Tinariwen, Amassakoul, 2004
• « Mele H’bibti », Cheb Khaled, Kenza, 1999
• « Amassakoul n’ténéré », Tinariwen, Amassakoul, 2004

 

Pour l’ensemble de l’émission, merci mille fois à Pauline Gervais, Emmanuel Moreira et Sébastien Géli de Radio Grenouille.