La première chose que je peux vous dire… #17

Janik Coat

La revue de La Marelle – avril 2017

La première chose que je peux vous dire, c’est que je suis très curieuse de vivre cette première résidence dans une région que je connais peu et qui m’attire…

Au sommaire de ce numéro 17

Inédit
Illustrations et textes extraits d’Aleph, l’imagier pour les bébés, à paraître en novembre 2017 aux éditions Albin Michel.
L’auteur et La Marelle remercient chaleureusement les éditions Albin Michel.

La première chose que je peux vous dire
— La première chose que je peux vous dire, c’est que je suis très curieuse de vivre cette première résidence dans une région que je connais peu et qui m’attire…

Le « questionnaire » décalé (à retrouver en intégralité dans la revue)
Un auteur fétiche ? Tove Jansson, l’auteure-illustratrice de Moomin
– Un coup de cœur artistique ? 
L’exposition de Kunihiko Moriguchi
Une bonne résolution pour cette résidence à La Marelle ? Faire revive Clotaire, un de mes personnages phare.
Un son ou une musique ? Bertrand Belin

Biographies et travaux

 

Éditorial

Janik Coat est la première lauréate de l’appel à projets « Résidence auteur-illustrateur jeunesse » lancé en 2016 par La Marelle et Grains de lire, avec le soutien de la Drac Paca. Elle va ainsi faire revivre Clotaire, l’un de ses personnages phare, dans un album qui devrait s’intituler Baisers polaires. Le ton que souhaite donner l’auteure au projet (« une épopée amoureuse » et « intimiste »), la thématique d’actualité (le réchauffement climatique), le mode de narration original, le souhait de faire sentir et comprendre quelques « grandes notions » (la délicatesse, le cauchemar, le vide…) : c’est tout cela que nous avons apprécié. Mais c’est aussi le désir exprimé par Janik Coat de faire partager son travail, d’arpenter un territoire qu’elle connaît peu, d’aller au devant de ses habitants, qui ont décidé de notre choix.

Hélène Delbart, responsable de Grains de lire à Carpentras, est très heureuse de pouvoir accueillir et présenter cette auteure qu’elle apprécie particulièrement. Un manière pour l’association de travailler sur un temps long et régulier, d’aller en profondeur, de dépasser la simple rencontre ou l’atelier occasionnel. Le partenariat avec la médiathèque de Pernes-les-Fontaines, où Janik Coat réside, donne par ailleurs une couleur particulière à cette résidence.

Cette résidence vient à point nommé pour Janik Coat, qui peut se consacrer entièrement à un album tout en travaillant en lien étroit avec les acteurs « livre » d’un territoire. Et comme Baisers polaires poursuit un travail d’écriture texte et dessin d’une grande cohérence, notre plaisir est d’autant plus élevé d’accompagner cette nouvelle collaboration hors-les-murs, la première de La Marelle dans le Vaucluse.

Pascal Jourdana
Directeur artistique de La Marelle, avril 2017

 

2 euros – ISSN 2274-3154
Envois courrier et abonnements sur simple demande auprès de La Marelle

 

La première chose que je peux vous dire… est aussi une revue radiophonique, diffusée chaque dernier dimanche du mois sur 88.8 fm Marseille. Une coproduction La Marelle / Radio Grenouille. Voir aussi la page de l’émission.

Écouter la revue sur Radio Grenouille (à venir)

Voir les précédents numéros.