Lydie Parisse

Auteure dramatique, poète, plasticienne, metteure en scène

France

L’uni­vers théâ­tral de Lydie Parisse naît d’une double démar­che artis­ti­que où l’écriture et la réa­li­sa­tion scé­ni­que sont entiè­re­ment liés.

  En création à La Marelle
Chambres
La première chose que je peux vous dire…
> La bibliothèque permanente
> Carnets de résidences
Rencontres et médiation
> À venir
Passées

Sitothèque
> Son site
> Sa page Facebook
> La cie Via Negativa

L’uni­vers théâ­tral de Lydie Parisse naît d’une double démar­che artis­ti­que où l’écriture et la réa­li­sa­tion scé­ni­que sont entiè­re­ment liés. Elles par­ti­ci­pent d’un même mou­ve­ment de la pensée. À propos de ses pièces, on devrait plutôt parler de « pièces pen­si­ves » et « pièces rêveu­ses », un uni­vers où la pensée vaga­bonde, pour trans­for­mer, dépla­cer notre regard sur la réa­lité. Ses der­niè­res pièces sont de cette nature assu­ré­ment.

Yves Gourmelon
 
Lydie Parisse a publié plusieurs fictions dramatiques : L’Encercleur (Entretemps 2009), La Matrice I. Le temps des musons (Domens 2010), Manuel de l’amour moderne (Domens 2014), Les Devenants (Domens 2015), L’Opposante (Domens 2015).

Elle a écrit des poèmes parus dans les revues Souffles, Montpellier, et Le Brigadier, Toulouse.

Également cri­ti­que de théâ­tre, elle a publié deux essais critiques sur le théâtre : La Parole trouée. Beckett, Tardieu, Novarina (Minard 2008) et Lagarce. Un théâtre entre présence et absence (Classiques Garnier 2014).

Elle réside et travaille entre Sète et Toulouse, où elle mène des ateliers d’écriture et de pratique théâtrale. Elle est enseignante-chercheuse habilitée à diriger les recherches en littérature et théâtre à l’Université de Toulouse 2, et membre de l’équipe pédagogique du Master Métiers de l’écriture.

Elle a réalisé de nombreuses installations plastiques et performances et dirigé près d’une vingtaine de mises en scène à partir de ses propres textes ou de ceux de Léon Bloy, Camus, Valère Novarina, Samuel Beckett, Maurice Maeterlinck, Fernando Pessoa, Jean Tardieu…