Emmanuel Darley

Dramaturge, romancier, auteur jeunesse

France

Emmanuel Darley a publié quatre romans : « Des Petits Garçons », « Un gâchis », « Un des malheurs » et enfin « Le Bonheur ». Il écrit surtout pour le théâtre, avec de nombreuses pièces éditées, jouées, traduites, dont « Le Mardi à Monoprix ».

Né en 1963, Emmanuel Darley a mené des études courtes de cinéma puis a été libraire quelques années (Autrement Dit, Paris ; Tschann, Paris ; Ombres Blanches, Toulouse).

Il publie d’abord quelques romans (Des Petits Garçons, P.O.L, 1993 ; Un gâchis, Verdier, 1997 ; Un des malheurs, Verdier, 2003 ; Le Bonheur, Actes Sud, 2007) avant de se tourner vers le théâtre. Il a écrit de nombreuses pièces depuis une quinzaine d’années dont Pas Bouger, Flexible hop hop ou Être humain.

Il a travaillé, entre autres, avec Jean-Marc Bourg, Gilles Dao, Michel Didym, Jean-Claude Fall et Patrick Sueur. En 2008, il collabore avec le metteur en scène espagnol Andrés Lima pour le spectacle Bonheur ? représenté à la Comédie Française. En 2009, c’est la création de sa pièce Le Mardi à Monoprix, mise en scène par Michel Didym avec Jean-Claude Dreyfus.

Il a aussi écrit des textes pour la marionnette, pour la musique (projet d’un opéra, Sirènes, avec le compositeur Federico Gardella), et quelques pièces en direction du jeune public. La plupart de ses textes sont joués, édités, traduits.

Il anime depuis 1999 des ateliers d’écriture (écoles primaires, collèges, lycées, prisons de façon régulière…)

 

Emmanuel Darley est décédé le 26 janvier 2016, à l’âge de 52 ans. La Marelle tenait à lui a rendre un dernier hommage.
Il travaillait alors sur plusieurs projets, dont la création (première mise en scène) de son dernier texte Polyptyque EP, autour de la figure d’Elvis Presley, et à la forme d’un livre numérique et collectif issu de son travail en résidence à La Marelle.

 

Emmanuel Darley, durant sa résidence, a invité  l’écrivain Philippe Malone à partager son appartement. Cela nous a donné l’idée de créer une résidence « fil rouge ». Le principe ? Un auteur en résidence accueille durant son séjour un auteur de son choix, pour quelques jours ou quelques semaines, sans projet particulier, mais avec l’idée de passer de temps ensemble, d’échanger de dialoguer… À son tour, celui-ci sera l’un des futurs résidents de La Marelle.
Philippe Malone est en résidence à La Marelle en novembre 2017.