Émilie Flacher

Metteure en scène

France

Sébastien Joanniez commence par le théâtre, à Lyon, où il travaille comme auteur, metteur en scène et comédien. Il laisse peu à peu la scène pour l’écriture.

Pour Émilie Flacher, le ressort essentiel est celui d’une intuition forte : une rencontre entre une poétique, un texte, et un questionnement politique profond sur le monde dans lequel elle vit, une sensation poétique qui devient très vite visuelle, plastique.

Ni seulement sculpteur, ni seulement metteure en scène, c’est dans la création d’objets plastiques pour la représentation sur scène, pour son mouvement possible, pour sa mise en espace qu’elle trouve son langage, son champ d’expérimentation.

D’une formation initiale théâtrale, elle a suivi les formations au théâtre de marionnettes avec Émilie Valantin (Théâtre du Fust) et Alain Recoing (Théâtre aux Mains Nues), deux marionnettistes qui ont une attention particulière aux textes théâtraux, puis elle a réalisé un Master de Dramaturgie et écriture scénique à la faculté d’Aix-en-Provence, sous la direction de Danielle Bré.

Elle est metteure en scène de la Cie Arnica depuis 1998, une compagnie de théâtre de marionnettes et d’objets contemporains implantée dans l’Ain et en résidence de 2007 à 2012 au Théâtre de Bourg-en-Bresse, scène conventionnée pour le Théâtre de marionnettes et le théâtre d’objets. Elle a créé une dizaine de spectacle entre 1998 et 2010, sur des textes de Jean-Pierre Siméon, Patrick Dubost, Eschyle, Kateb Yacine, Carole Martinez, Sébastien Joanniez, etc.

En 2010, elle crée Broderies, théâtre d’objets sur machine à coudre avec Virginie Gaillard et Thierry Kuttel : c’est le début d’une démarche particulière qui met l’acteur au centre du dispositif et qui explore les potentiels dramaturgiques du jeu de l’acteur avec l’objet.

Depuis 2011, elle est artiste associée à la Maison du Théâtre, centre de ressource pour l’écriture contemporaine en milieu rural basée à Jasseron.

Parallèlement, elle est regard extérieur, assistante à la mise en scène et créatrice d’univers plastique pour les compagnies Arbre Canapas, L’Arbre à rouletteÇa vient de se poser, etc.

 

Elle est en résidence à La Marelle, avec Sébastien Joanniez, en novembre et décembre 2013, pour ce projet coproduit par le théâtre Massalia.